Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

30/11/2007

MES SYMPATHIES A GAUCHE

bbf63f64a0143310cfbc66385389f6f6.jpg

En réponse à mon ami Michel SANTO, je tiens à dire- et il le sait- que je ne distribue pas mes sympathies indistinctement à tous les hommes ou femmes de gauche.

C'est pour Georges Frèche - et, je sais, Michel, que tu ne seras pas entièrement d'accord- que j'ai la plus grande sympathie, les autres me semblant bien ternes et pour le dire sans intérêt politique ou culturel, à une exception près que je ne puis nommer.

En ce qui concerne Narbonne, je la vois s'enfoncer dans un doux paradis pour retraités malgré des initiatives et des volontés individuelles de "bouger la ville" qui ne sont soutenues par personne.

Ce qui viennent d'ailleurs plein d'enthousiasme déchantent vite en présence de l'ambiance délétère et mesquine bien partagée dans les deux camps politiques. Les eaux croupissent comme ce canal, ce "pissounet" qui traverse la ville.

Mais là où il y a des hommes et des femmes, des jeunes, je garde espoir.
Ma foi est en l'Homme, tu le sais, c'est pour cela que les petits hommes et leur versions féminines me sont parfois si irritants par leurs comportements.

Ici,et ailleurs,il serait temps que le monde politique craque et laisse la place à de nouvelles têtes et à de nouvelles conceptions, car partout la pauvreté prospère et surtout les attaques contre l'Etat et ses forces de sécurité qui garantissent encore la sécurité des plus faibles.

Les centres- ville sont une chose mais quand on s'en éloigne un peu les réalités se révèlent sordides.

Oui, il faut développer l'économie résolument: on ne peut partager que s'il y a surplus...

Je sais que si nous nous retrouvons en face c'est chacun à sa façon pour améliorer les choses, car, oui, aucun homme politique ne peut être, en ce pays, totalement fier d'un pareil bilan.

Amicalement à toi,
Michel Sidobre

07:40 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : municipales

29/11/2007

DES JEUNES COMMERçANTS A NARBONNE

3e583a43b6c396baa224fc298730bb5a.jpg

Une partie du dynamisme des villes réside dans la présence de commerçants, de jeunes commerçants, de commerçants jeunes.

Là où une partie de leur génération sombre dans de négatives illusions ou dans un nihilisme personnel, eux, entreprennent, confiants dans leur possibilité de changer le présent et d'amener leur originalité à l'avenir d'un centre ville.

Ils ont les pieds sur terre: diversifiant leur commerce, cherchant à établir des liens professionnels avec les autres commerçants: un tissu social est ainsi créé ou recréé dont bénéficiera à terme l'ensemble de la population.

La "chalandise" demande des animations et ils y participent avec entrain, souhaitant donner leurs idées: c'est là qu'interviennent les politiques afin de faciliter cette démocratie économique qui est l'air et l'ambiance d'une cité.

Ceci n'est pas un tableau d'honneur mais un coup de chapeau à certains qu'il m'est donné de rencontrer comme Sonia et Vincent du "Chillout" Place du Forum : café/restauration/ventes de vêtements "exotiques", le sympathique couple du Café-Restaurant "En Scène" Place des 4 fontaines, et le responsable de "L'échoppe Médiévale" dont j'entends parler en plus grand bien.

A tous, je souhaite plein succès dans leurs nombreux projets pour 2008!

Michel Sidobre

28/11/2007

LOIN DE CHEZ NOUS, NOTRE AVENIR...

93d988679fce0cb6ccdb3482b9cfd2e9.jpg

Se sentir profondément d'ici, du Languedoc-Roussillon, et plus généralement du Sud, n'empêche pas de voir que notre avenir économique et culturel se joue partout dans le monde, dans chaque recoin de la planète avec lequel nous aurons la chance d' "avoir commerce".
Commerce économique et échanges culturels, s'entend.

Dans ce nouvel ordre qu'impose l'émergence économique de quelques grands pays de ce qui sera bientôt l'ancien Tiers Monde, il y a du respect à avoir, nommément les principes du Droit International.

Dans cette perspective, on ne peut que s'interroger sur le jeu du Gouvernement américain inspiré, à la manière des fanatiques religieux de la pire espèce, par "Dieu" et surtout par le lobby militaro-industriel.
En effet, la récente fourniture de matériel militaire à l'Île de Taïwan ne peut apparaître que comme un acte belliciste dirigé contre la République Populaire de Chine.
Je rappelle que l'O.N.U ne reconnaît qu'une seule Chine, c'est une décision de Droit International incontournable.

Mais les dirigeants américains n'en ont que faire ainsi que du peuple américain qui, à chacune des interventions hasardeuses de ses dirigeants, n'en a obtenu que du sang et des larmes.

Mais, outre les intérêts du lobby militaro-industriel, les dirigeants américains ne seraient-ils pas heureux d'empêcher les peuples européens de nouer des relations étroites avec leurs frères asiatiques?

N'oublions pas que notre continent est l'EURASIE.

Notre Région a décidé de s'ouvrir au Monde entier: en Europe, en Asie , en Amérique... D'y vendre son savoir-faire environnemental et ses produits de terroir, en premier lieu, ses vins.

Nous devrons toujours développer avec tous les peuples, y compris le peuple américain, des liens économiques et d'amitié, mais il deviendra rapidement insupportable de tolérer les manoeuvres de déstabilisation des dirigeants des Etats-Unis qui portent préjudice à tous et à leur peuple même.

Michel Sidobre

09:45 Publié dans Economie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : chine, région

LE CALENDRIER :VENIN DU VATICAN

32ead1f1ae901d0da72de8f495697fb2.jpg


Oui, j'écris aujourd'hui dans la rubrique "politique".

Après tout, l'article Ier de notre Constitution indique que nous vivons dans une "république laïque, démocratique et sociale". Il ne vaut mieux pas parler des deux derniers termes, quant au premier, il fait question.

Nous sommes, en effet, doté d'un calendrier, qui ne correspond ni au principe de laïcité, ni bientôt à la composition socio-religieuse de notre société.

Par contre, son influence aussi pernicieuse que quotidienne agit comme un message subliminal par ses références aux saintes et saints, fêtes religieuses strictement catholiques.

La fête de chacun vient faire rappel d'une religion moribonde; fort heureusement, les couples de plus en plus souvent se libèrent de ce joug en choisissant des prénoms non répertoriés par ce calendrier.

Qu'attend-on pour achever la bête malade?

Les mouvements des planètes seuls doivent fournir les dates clefs des saisons, le reste : célébration de la nature ou de l'industrie humaine, commémorations historiques de l'unité nationale.

Et pourquoi pas le calendrier républicain?

Si l'on nous objecte que nous serions les seuls en Europe, il faudrait rappeler que c'est souvent sur notre exemple que les autres pays du Continent ont pu trouver une voie plus juste...

Cette réforme serait de nature à respecter pleinement la croyance ou la non-croyance de chacun.

Michel Sidobre

27/11/2007

L'AGE DE PIERRE DANS LES ASSOCIATIONS POUR HANDICAPES

dc38a10706577f0facb8ebd153f757a2.jpg

C'est avec un grand énervement que je vois que les lois , l'esprit des lois -comme aurait dit un de nos grands philosophes des Lumières- de 2002 et 2005 sur les "personnes en situation de handicap" n'être point appliqué par les grandes associations du secteur.

L'esprit, oui, l'esprit ne semble pas les éclairer. Comme le disait Saint Augustin dans "Les confessions", s'il en est qui aiment la lumière qui luit beaucoup n'aiment pas la lumière qui éclaire leurs défauts...

Un exemple: l'idée des lois nouvelles est qu'il y a des personnes en "situation de handicap", une partie est donc imputable à la société qui doit donc prévoir des adaptations: accessibilité pour les personnes présentant un handicap physique,...

Eh bien, il suffirait d'appliquer ce principe dans les associations qui ont affaire à des personnes présentant des difficultés intellectuelles!
Eh bien, non!

Dernier "scoop" (de l'âge de pierre!) dans l'association où je travaille: le journal de l'association aura plus de pages! Certes, il sera plus gaiement illustré...
Mais peu lisent!

Je suis stupéfait: de jeunes femmes chargées de la communication en restent là!

Pourtant, il suffit de regarder sur Internet :le moindre quidam possédant une caméra numérique peut bénéficier d'un hébergement gratuit, d'un minimum de logiciel de montage/sous-titrage et peut se faire connaître à l'extérieur: but de la communication!

A l'échelle d'une association possédant ainsi deux jeunes "journalistes" pourquoi en rester à ce support difficile d'accès?
Incompréhensible! A l'âge de la télévision numérique!!!

De plus, chaque établissement pourrait aussi faire cavalier seul, ce qui permettrait aux "soutiens" prévus par les lois, de vivre : créer ensemble une émission, un reportage, parler de ce que l'on aime en disques, films, de ses loisirs !!! Travailler à la conception, à la prise de vue, au montage et sous-titrage...

Je me souviens, qu'il y a vingt ans à Arrigas dans le Gard avec une personne qui se destinait à devenir monitrice, je filmais avec la caméra de l'établissement un groupe d'enfants en séances de jeux de rôles qui étaient surpris et joyeux de se regarder ensuite sur la télévision!!!
J'ajouterai qu'ils y trouvaient un bénéfice thérapeutique!

Dans l'Aude, il ne semble guère y avoir que l'ASM (Association de Santé Mentale) qui présente sur son site des vidéos, le reste des associations semble heureux de vivre à l'âge de pierre...

Si j'avais les moyens d'acquérir une caméra c'est une chaîne télé que je créerai!

Michel Sidobre

08:20 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : esat, communication