Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

28/02/2008

LA REPUBLIQUE N'EST PAS UN BORDEL!

a776970a9b33049b1644c8f979fcdd55.jpg


Encore ces jeunes filles de l'Est à Prat-de-Cest, au bord de la route.

Le proxénétisme qui nous les amène est un crime contre l'humanité, un nouvel esclavagisme, et, un crime contre l'Etat, en ce qu'il viole les rapports-y compris sexuels- basés dans notre République sur les principes de Liberté, d'Egalité et de Fraternité.

J'attendais un peu des femmes en politique sur ce sujet où les hommes gouvernés trop parfois par leur système hormonal difficilement maîtrisable cèdent lâchement à l'aubaine...

Que faire de ces femmes exilées et opprimées?
Le message de la République devrait être clair:les libérer.

Nous avons besoin d'immigrés pour bâtir la France de demain. Coordonnons les efforts de la police, des C-DIFF, des services sociaux et Centres de Formation : traquons les proxénètes, offrons une réhabilitation psychologique, un apprentissage du français et de la citoyenneté, celui d'un métier.

Que les parlementaires, la Ligue des Droits de l'Homme, arrête aussi le rackett d'Etat: la prostitution n'est pas une transaction commerciale LIBRE dans 99% des cas: que l'Etat arrête de percevoir des impôts et des amendes.
Qu'il y ait débat sur la prostitution.


Michel Sidobre

07:30 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : femmes, violences

Commentaires

Mon cher Michel,
tu savais que tu allais me faire réagir en sollicitant la Ligue des droits de l'Homme. Avec ses faibles moyens, surtout en cette période de tout sécuritaire et de régression des droits, la LDH travaille aussi sur le problème de la prostitution et des sans papiers soumis à cette traite esclavagiste. Pour info je te communique le lien du site de la LDH où tu pourras compulser les dossiers qui sont relatifs à ce problème.
Bien amicalement.
Philippe
http://www.ldh-france.org/docu_hommeliber2.cfm?idhomme=1272&recherche=prostitution

Écrit par : Philippe Roy | 04/03/2008

Les commentaires sont fermés.