Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

31/05/2008

PAPILLONS...

713d3c2908500b8032f4258151741f25.jpg



free music



Le temps est revenu des papillons.

Blancs. Marron et noir . Et de toutes les couleurs.
Petits, moyens et grands.
Voletant de fleurs en branches, dans la Clape odorante.

Mais que deviennent-ils les jours de pluie?

Insectes poudrés, vies éphémères sous le soleil brûlant.
Fragilités données à voir, pour l'oeil de l'homme et de la femme.
Pour les rires d'enfants...

Ils accompagnent nos jours, plus longs, comme des Dieux nous les voyons:combien de générations volent et meurent sous nos yeux, parmi les fleurs fanées, flêtries et desséchées?

Ils meurent cachés, en silence, comme nos vieux...

Les vieux que nous serons.

Michel Sidobre

SABLIER : LE TEMPS QUI PASSE...

1fd9ea6c02c23e0b31ee122f4ebd3969.jpg

TEMPS

Ma mère me disait, fort sagement, "le temps perdu ne se rattrape jamais", ce qui, finalement, revenait à énoncer ce qu'avaient déjà dit l'Empereur et philosophe Marc-Aurèle Antonin ou l'autre philosophe, fort stoïcien, Sénèque.

Le temps a passé et les ambitions sont revues à la baisse : une espèce de presby-stoïcisme, accompagnant la presbytie, la calvitie, sans oublier ma presbyacousie gauche...

Le corps doucement se dégrade fonction après fonction, mais la bête encore bien vivante -et la bêbette faisant ce qu'elle peut pour se raccrocher à la vie- envisage toujours la mort avec effroi.

Peur du néant quand tu nous tiens!

C'est ici qu'intervient la jouissance des promenades dans les cimetières, évidemment pas quand nous sommes trop proches d'un deuil qui nous submerge.

Jouissance de la vie et de la promenade sans but. Jouissance de ceux que l'on voit s'animer autour des sépultures: le quotidien méditerranéen dont je parle dans "La Vie calme" avec quelque détachement, en esquissant les allées-et-venues dans le petit cimetière de Cité, à Narbonne. Livre non publié et encore sans illustrateur...

J'ai toujours apprécié l'esthétique d'un symbole qu'on y trouve souvent: le sablier ailé...

Ailes du temps qui emmènent nos âmes immortelles vers un hypothétique Paradis, ailes de l'oubli de notre vie par les survivants ou ailes du souvenir?
Mais laissons-nous les souvenirs que nous voudrions laisser?
Regards et langues des autres, il vaut mieux ne pas vous connaître!

Alors pour un peu de sérénité dans ce monde humain: lire...

Par exemple, "Le traité du sablier" d'Ernst Jünger, (Points/Seuil) , où la méditation philosophique nous fait passer d'une mesure humaine du temps au sinistre temps des horloges mécaniques où le temps ne nous appartient plus.

Mais le temps n'appartient pas aux hommes ni aux bêtes: le temps existe...


Michel Sidobre

10:40 Publié dans Fugacité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : sablier

EN MANQUE...

31df125ed5d71bd5e2e13256627cae94.jpg


free music




Non, même si parfois on peut valablement se poser des questions sur mon intégrité mentale, merci, je vais bien.
Quoi que...

Je suis en manque!

Pas de hakik comme aurait dit Coluche, pas d'héroïne si ce n'est de ses belles actrices admirablement décolettées de l'époque du noir et blanc, telle Sylvia Monfort, ma foi avantageuse, belle, blonde et, je le crois, intelligente...

Je suis en manque de chasse aux escargots.(pas d'escargots, j'en ai consommés d'excellents, dernièrement aux "Festejades" de Gruissan).

Les conditions de logement ne facilitent pas le stockage de cette denrée fraîche et baveuse cheminant dans une caisse aussi aérée que grillagée parmi les branches de thym ou de fenouil accordées au jeûne de ces gastéropodes.

Pourtant, quel plaisir de les découvrir parmi les pierres et les herbes mouillées quand la terre chaude ou rafraîchie par une légère brise vient taquiner les narines de ses relents printaniers.

On se baisse et on saisit promptement la bête comme si elle allait s'échapper en un éclair, réflexe prédateur depuis longtemps inscrit au plus profond de notre cerveau, "nous reliant à nos ancêtres vénérés" qui pouvaient ainsi survivre dans les périodes de disettes...

On ramasse, on accumule, en se donnant l'impression de vivre, forts de notre puissance sur ses créatures inférieures données généreusement par la nature.

On revient à la maison, mouillés, on se change, on remet les escargots à la garde d'une caisse bien verrouillée sinon on ne tarde pas, le lendemain, à découvrir sur les murs environnants les sillons argentés de ces bestioles musclées!

On se réchauffe d'un café, jusqu'à la prochaine pluie...

Michel Sidobre





29/05/2008

JE DECOUVRE ENCORE...

NOUVEAU MONDE


M'initiant aux nouvelles technologies, j'ai décidé de créer un site après avoir blogué plus que de raison..
Je fais mon b.a ba en ce moment...
Je vous donne rendez-vous sur:


http://sidobre.cabanova.fr

(Essayant le site, ce jeudi 29 mai, je m'aperçois qu'il y a des absences de sons ou des pages qui n'arrivent pas après l'introduction: Internet n'est pas parfait, grande révélation pour moi!
Ce n'est qu'un site gratuit, cela ne donne pas envie d'essayer les versions payantes de ce fournisseur!)

Michel Sidobre

TOLEDOMANIE A NARBONNE...

70e0ea588ec80f176ec0db2f40b80a3c.jpg


free music

"La lumière de l'aube"


Avec la nouvelle équipe Municipale de Narbonne se déplace donc le champ historique: - peu occupé d'ailleurs jusquà présent sinon par un zeste de romanité précoce et une pointe de Moyen Âge tardif- , vers le Bas Empire, les wisigoths et le Royaume d'Espagne.

Ce n'est pas moi qui vais m'en plaindre, ayant toujours insisté sur la sous-utilisation du patrimoine plus que tri-millénaire si nous remontons aussi à l'Âge du Bronze...

C'est avec plaisir que je vois le Professeur Jacques Michaud mis sur le devant de la scène, lui, qui a été un précurseur et dont les intéressantes conférences, à partir du droit romain et wisigothique, sur le royaume wisigothique d'Espagne et les périodes de tolérance entre les trois religions monothéistes, m'évoquent certaines orientations culturelles à Montpellier du temps où Georges Frêche était maire.

Sympathique message de tolérance à partir de la connaissance de ces périodes, périodes, sans doute, trop courtes quand on connaît les travers humains.

Pour l'histoire- pas la petite- les rois wisigoths abandonnant le christianisme arien se mirent à persécuter les juifs ce qui facilita, certes, l'invasion arabo-berbère mais qui, justement, ouvrit une belle période pour les choses de l'esprit qui ne vivent et ne croissent que dans une atmosphère de tolérance.

Oui, sympathique tolédomanie!

Michel Sidobre