Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

30/11/2008

CHRISTIAN PASTRE, ECRIVAIN DU SUD

PASTRE.JPG


Quand on parle du Sud de la France, les gens pensent souvent à la région PACA et non au Languedoc-Roussillon.

Quand on parle écrivains du Sud, on rend hommage au provençal Pagnol mais qui pense à Jean-Pierre Chabrol (décédé et méconnu)!?
Quant aux contemporains Simone Salgas, Christian Pastre ou Michel Sidobre, ils sont enfouis sous les productions de masse des maisons d'éditions que Jacques Lacan appelaient d'un jeu de mots méprisant :"Poubellication"...

Or, donc, Christian PASTRE est déjà paru chez Loubatières : deux livres dont l'un excellent "La fleur de bûcher" roman décrivant la petite noblesse cathare et "Vendanges amères" : belle histoire dans les décors secs mais prodigieusement riches des Corbières ou du Minervois, ma mémoire me fait défaut.

Je n'ai pas lu, à ma grande honte, "Les arbres de l'égalité".

Et voici que Christian Pastre me fait cadeau de "L'apôtre des Vignerons", paru en 2007, chez Pimientos.
Un roman encore, cette fois, sur l'épopée des vignerons du Midi en 1907.

Plus que toutes les célébrations officielles auxquelles nous avons eu droit, je pense que cet ouvrage, s'il est du "tonneau" des autres, me ravira et me fera encore penser que , l'on ne fait pas assez appel à des auteurs de cette sensibilité.

Oui, Pastre, est un auteur qui fait flamboyer le Sud, à travers des histoires narrant l'Histoire, le travail et les paysages des gens d'ici.

A recommander dans nos autres régions de France!

Michel Sidobre



Découvrez L'art A Tatouille!

15:21 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : pastre, écrivain

ARTISTES LIBRES ET VIVANTS ET CULTURE CIMETIERE

ENTRESORT.JPG

Théâtre de l'Entresort Gruissan


Cela fait longtemps que je plaide pour qu'on utilise plus, à Narbonne et en Languedoc-Roussillon, les artistes au service de la population et au service du développement touristique : en commandant des oeuvres destinées à promouvoir des sites, la gastronomie et plus généralement un art de vivre...

Il n'est pas question pour autant d'enrégimenter des artistes dans des factions politiques mais plutôt de définir une vraie politique culturelle.

A l'heure actuelle si on prend le théâtre, les arts de rues, se sont quelques troupes labellisées qui tournent les autres artistes pouvant toujours aller regarder leurs prestations s'ils ont encore des sous!

En plus de ses "artistes" non d'état mais de région, on ne fête guère que des artistes morts.
Parfois, ce n'est que justice, car, par exemple Trenet à Narbonne n'a pas eu grand'chose de son vivant.
D'ailleurs Pierre Reverdy, le poète, n'a toujours rien!

Un de mes mentors, Alain Dubrieu est mort à Montpellier dans la plus grande indifférence, auteur du livre "Le désert de l'iguane" et de bons policiers comme "Haine comme Normal", il aura disparu sans lauriers.

Ces temps-ci on célèbre à Narbonne un cinéaste: Eustache, certes, et les vivants?

Et Stéphane KOWALCZYK , bien vivant, lui, avec son film "CAPREOLUS", attend-on qu'il meure?
Et les comédiens de "L'Entresort" à Gruissan, aidés par la Mairie, pourquoi ne leur ouvre-t-on pas le Théâtre de Narbonne afin de leur permettre d'autres prestations.
Et je ne parlerai pas des autres troupes, des peintres, des sculpteurs, qui ne demandent que de produire du beau et de la matière à réflexion, car c'est là un des buts de la culture...

J'en dirai de même pour mes textes...L'exemple "D'elles" m'a encore fait voir les limites des "politiques".

Chacun se débrouille seul.

Peut-être nous réunirons-nous pour travailler sur des projets, nous aidera-t-on?

Sinon, nous ne renoncerons pas, car notre art nous maintient en vie.

Michel SIDOBRE



Découvrez Gilbert Bécaud!

LA PÊCHE EN LANGUEDOC-ROUSSILLON...

RTEmagicC_recif_02.jpg[1].jpg



Après de difficiles moments liés au prix du carburant, on s'aperçoit qu'une gestion positive de la pêche se fait jour, non plus uniquement basée sur des limitations de prises mais sur une augmentation de la ressource.
Ainsi le CEPRALMAR vient d'organiser une réunion à SETE, joyau de notre Méditerranée, consacrée aux récifs artificiels.

Si la bataille de spécialistes semble avoir eu lieu, certaines expériences concluent à l'utilité du procédé pour favoriser peuplement et reproduction de nombreuses espèces.

Espérons qu'un véritable plan dynamique soit consacré à ses implantations en Languedoc-Roussillon, après les efforts à continuer, certes, sur le sable touristique de notre littoral.

Espérons également que la pêche des "petits métiers" puisse être maintenue et développée car elle fait partie de notre typicité régionale méditerranéenne et alimente notre gastronomie de ..."merroir" (?)

Michel Sidobre




Découvrez Ventura Ray!



07:57 Publié dans Economie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : pêche

24/11/2008

"D'ELLES" ET LA JOURNEE POUR L'ELIMINATION DE LA VIOLENCE A L'EGARD DES FEMMES: MARDI 25 NOVEMBRE 2008

Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes, ce mardi
25 novembre.


Disponible à la librairie LIBELLIS, 43, rue Droite, 111OO NARBONNE;
"D'Elles" écrit en prose poétique de Michel SIDOBRE : les femmes victorieuses de toutes les violences sociales. (7 euros)


libellis@orange.

Ce communiqué ne serait-il que de l'opportunisme de ma part, de la part de l'auteur? Que non!

Cet écrit publié en novembre 2008 date de 2003.

J'ai d'abord proposé d'en laisser les produits à une association s'occupant de violences faites aux femmes en essayant de le publier avec l'aide d'un Conseil Général...impossible!

Ensuite, un ami illustrateur avait confectionné une maquette accompagnée d'une dizaine d'illustrations couleurs magnifiques: trop cher, impubliable!

De guerre lasse j'ai publié dans une collection abordable (7 euros), les textes seuls.

Aussi, je suis content de vous proposer cet opuscule, un jour comme aujourd'hui, en ne devant rien à personne sinon à celle qui l'a inspiré.

Michel Sidobre



Découvrez Georges Moustaki!


07:49 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : sidobre, écrivain, femmes

23/11/2008

LIRE SUR L'ESCLAVAGE...

T5.JPG



Le cinquième tome des "Aventuriers de la Mer" de l'écrivaine américaine Robin HOBB que je suis en train de terminer parle beaucoup et bien de l'esclavage, façon agréable pour des lecteurs adolescents ou adultes d'être sensiblilisés à cette question.

Toujours d'actualité: l'esclavage moderne se voit le long des routes et des trottoirs de nos villes, femmes en provenance d'Afrique ou d'Europe de l'Est.

L'ancienne traite transatlantique parlait de "bois d'ébène" en parlant des esclaves noirs, parlera-t-on de "blé d'or" pour parler des filles de l'Est?
Tout se vend, tout s'achète dans le règne du capitalisme de crise...

Ayant anciennement cherché quelques lectures qui m'ont permis de ne pas limiter l'esclavage à la très récente traite transatlantique (commerce triangulaire), ce livre d'héroïc-fantasy a réveillé un peu ma conscience.

Aussi, je vous livre des lectures possibles, si vous voulez approfondir vos connaissances:

d'abord "Une histoire de l'esclavage - De l'antiquité à nos jours" de Christian Delacampagne (Livre de Poche): un panorama vraiment très complet et documenté.

Je ne l'ai pas encore lu , un livre en Pocket "Histoires d'esclaves révoltés : Bug-Jargal /Tamango" Victor Hugo - Prosper Mérimée

Et une autre lecture que j'ai effectuée, mais là, il faudra rechercher dans les livres d'occasion, des documents (Carnet de bords de navires négriers): "Journal de la Traite des Noirs" présenté et commenté par Jehan Mousnier (Editions de Paris). Ces documents sont vraiment intéressants ce sont des sources avec lesquelles on écrit l'Histoire.

Je dirai encore ma sympathie avec l'initiative de Mme la Députée de Guyanne Christiane Taubira, pour avoir fait voter une loi de souvenir.
Bien sûr, il n'y a pas eu que cette traite honteuse mais le souvenir de celle-ci vaut pour toutes.

Si l'esclavage s'est réduit à ce que l'on sait c'est parce que l'abondance de main d'oeuvre gratuite faisait entrave aux améliorations du machinisme qui libéra les forces productives...

Cela est une autre discussion, peut-être y reviendrais-je...?

Michel Sidobre



Rameau : Air pour les esclaves africains


Découvrez Bob James!



10:35 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : livre, esclavage