Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

19/12/2012

GHETTOS CULTURELS ?

Dernièrement en discutant sur Facebook avec une jeune amie afin de préparer un prochain recueil, son argumentation rationnelle et fort juste m'a tellement affecté que j'en ai ressenti ces jours derniers un furieux coup de blues...


Internet est-il le ghetto culturel du cinéma alternatif et de la littérature auto-éditée?

Parfois, dans les moments de cafard j'ai tendance à le croire, tant les connexions mêmes importantes ne renseignent guère sur la qualité de l'écoute du "public " ou la durée...de sa patience: a-t-on regardé jusqu'à la fin?

Les jours de beau temps j'ai d'autres pensées : cela sera vu, il y aura du bouche à oreille : un éditeur, un producteur, un élu fera appel à tel film ou tel livre pour l'aider d'un financement, d'une mise en valeur au cours d'une animation...

Le point faible c'est toujours les capacités de diffusion de telles oeuvres, quelles que soient leur valeur: en effet, un livre, un film, n'existent réellement que si les médias nationaux annoncent leur sortie...

Alors, il faudra continuer à faire de la Résistance, en publiant à compte d'auteur à ses frais - ce qui est une mauvaise affaire, et ,en outre, est un pléonasme -, en sortant des films sur YOU TUBE où pas un participant n'aura été payé...

Résistance/bouteille à la mer, en espérant...

Ainsi "CAPREOLUS", long-métrage de Stéphane KOWALCZYK déposé en fin 2009 sur YOU TUBE en est à 755 531connexions!

Ceux qui ne se montrent pas encore sur YOU TUBE ou DAILYMOTION, notamment de " Naissance du Cinéma narbonnais en Méditerranée " vont j'espère y venir, pour certains ce sera dans pas bien longtemps m'ont-ils promis...Et c'est tant mieux car les films sont de qualité!

Quant à l'écriture la publier est un acte conservatoire qui vise l'immortalité illusoire de sa matérialité- rien de moins - puisque le temps est long qui doit s'écouler pour un jugement du public qui n'a rien à voir avec les brefs succès de librairie...Et qui sera positif ou négatif.

Pour nos films sur Internet Stéphane Kowalczyk a proposé la notion de " sanctuaire " qui répond bien à cette exigence -aussi illusoire quant à la durée du support- de conservation de l'oeuvre.

Rien de certain en ce monde.

Quant aux raisons d'un succès ou d'un échec, selon les époques, il faudrait se retourner vers la philosophie de l'Esthétique de la réception de Hans Robert JAUSS pour en débrouiller l'écheveau!  

 Michel SIDOBRE

Site littéraire:

http://sidobremichel.onlc.fr

Site Figurant & Acteur:

http://michelsidobre.onlc.fr


Hans Robert JAUSS:

Hans_Robert_Jauss.gif











Les commentaires sont fermés.