Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

31/01/2013

LE " TRIO " dans le QUINTET...

Photos montrant, entres autres, mon accablement devant la tâche mystérieuse qui nous incombe, à nous " LE TRIO " : Christian PASTRE, Patrick MILANI et Michel SIDOBRE...

Un QUINTET avec Marc AZEMA et Stéphane KOWALCZYK...

A suivre...

Michel SIDOBRE

Site littéraire:

http://sidobremichel.onlc.fr

Figurant & Acteur:

http://michelsidobre.onlc.fr


20130130_144103.jpg























20130130_144150.jpg























20130130_144155.jpg























20130130_144221.jpg


















20130130_152950.jpg



















VINS : CHÂTEAU DE FONTENELLES

Un reportage d' ECRAN LOCAL...

Michel SIDOBRE

Site littéraire:

http://sidobremichel.onlc.fr

Site Figurant & Acteur:

http://michelsidobre.onlc.fr


C'est au coeur des Corbières que Nelly et Thierry TASTU vous invite à découvrir leur vin et leur site soigneusement rénové dans le village de Douzens.
Le Domaine de Fontenelles exploite 40 ha de vignes aux pieds du Château de Miramont. Depuis 5 générations, le Domaine est guidé par la passion de la vigne et du vin et l'audace de ses propriétaires vignerons. Les propriétaires s'efforcent de perpétuer la volonté et l'opiniâtreté de leurs ancêtre tout en cultivant le goût de la différence.

CHATEAU FONTENELLES
78 avenue des Corbières,
11700 DOUZENS
+33 (0)4 68 79 12 89 
t.tastu@fontenelles.com

http://fontenelles.com/

 

 

vins,corbières

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

28/01/2013

PÊCHE ARTISANALE : La voie de la désobéissance

Une profession veut continuer à vivre et l'Europe n'y comprend rien !

Et l'Hexagone?

La pêche artisanale entre en Résistance!

Un reportage de FRANCE 3 dans le 19/20 : (début vers 6 ' environ)

http://pluzz.francetv.fr/videos/jt_1920_languedoc_roussil...

"Mon Languedoc-Roussillon " est solidaire de cette lutte que devraient soutenir tous ceux qui aiment notre région.

La pêche est économiquement et en termes d'image, une composante irremplaçable pour notre tourisme .


Michel SIDOBRE

Site littéraire:

http://sidobremichel.onlc.fr

Site Figurant & Acteur:

http://michelsidobre.onlc.fr


Pêche.jpg
















27/01/2013

Jean-Louis SILVESTRE sur le MALI

Mon ami Jean-Louis SILVESTRE, ancien fonctionnaire des Nations-Unies, s'exprime sur le MALI dans LRTV.

Une analyse mais aussi des propositions nécessaires pour les pays de la région...

Michel SIDOBRE

Site littéraire:

http://sidobremichel.onlc.fr

Site Figurant & Acteur:

http://michelsidobre.onlc.fr



 

SILVESTRE.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

MALI : Risque d'embrasement au NIGER

Comme je l'ai indiqué dès le début de cette aventure militaire hexagonale, il n'y aura pas de solution sans le MNLA représentant les populations de l'AZAWAD ( Nord du MALI).

De plus, le risque d'étendre le conflit au NIGER et en d'autres pays existe.

Quant aux exactions des armées ethniques contre les populations touaregs, elles semblent avoir commencé...

Encore une chose : depuis le début j'indique que ce conflit était la seule affaire de nos Forces Spéciales...Or, curieusement, la communication militaire hexagonale met en avant le travail de ces forces-là...Y aurait-il des pertes importantes ou des revers sérieux de notre armée régulière? Des exactions répétées de l'Armée malienne et des autres armées d'Afrique noire?

On n'a jamais autant parlé de Forces qui se doivent d'agir dans la discrétion, y compris pour l'épisode en Somalie.

Le pouvoir hexagonal cherche à tromper c'est visible et à camoufler à tout prix son aventure militaire y compris en exposant médiatiquement nos Forces Spéciales.

Qu'est-ce, au fond, qu'un Président de l'Hexagone sinon un démagogue qui a réussi à duper son camp ?

Il ne faut pas s'étonner, que, Chef des Armées, il continue à essayer, principalement de...sauver sa peau.


Michel SIDOBRE

Site littéraire:

http://sidobremichel.onlc.fr

Un article édifiant  dans " EL WATAN "

http://www.elwatan.com/international/situation-au-sahel-l...


L'article:

«Il est urgent d’entrer dans une phase politique incluant le MNLA et d’organiser une table ronde réunissant toutes les parties concernées par la lutte contre les groupes terroristes au Nord-Mali» et la stabilité de cette région «avant que non seulement l’Azawad mais aussi le nord du Niger ne s’embrasent», ont indiqué, hier, François Alfonsi, député européen du groupe Verts/ALE, et Moussa Ag Assarid, représentant le MNLA.

Paris
De notre correspondante

Dans une conférence de presse destinée à «tirer la sonnette d’alarme sur une situation qui était prévisible, celle qui expose la population touareg à des exactions de l’armée malienne», le député européen François Alfonsi a dénoncé «l’absence inqualifiable de réaction des autorités françaises sur ces exactions». Il a aussi affirmé qu’«il est temps de briser une illusion à Bamako, qu’une intervention militaire peut rétablir le Mali d’avant». «Nous sommes au début d’une guerre civile qui vise essentiellement les Touareg et les Arabes», a indiqué Moussa Ag Assarid. «Nous avons relevé plusieurs disparitions. Des réfugiés ont été rackettés, privés de leurs biens et de leurs véhicules à la frontière du Burkina Faso et du Niger. L’aspect humanitaire de cette intervention militaire n’est pas pris en compte.

Les civils qui fuient vers les pays voisins se comptent d’ores et déjà par milliers», a ajouté Moussa Ag Assarid avant de rappeler que le MNLA – qui «est monté au feu contre le Mujao et AQMI il y a un mois» – a fait des propositions aux responsables politiques français pour stabiliser et sécuriser le nord du Mali. Lorsque les événements se sont précipités du côté de Konna et de Djabali, le MNLA a fait une déclaration pour dire sa disposition à se joindre à la lutte contre les groupes terroristes au Nord-Mali, a-t-vil ajouté. «Le MNLA, c’est plusieurs milliers de combattants, ils sont plus nombreux aujourd’hui qu’en janvier 2012.» Et de préciser que «le MNLA n’est pas une rébellion ethnique touareg», qu’«il est composé de toutes les communautés de l’Azawad», qu’«il lutte contre le système antidémocratique malien» et qu’«il n’a pas d’idéologie religieuse».

Moussa Ag Assarid a aussi affirmé que «depuis le début, le MNLA souhaite le dialogue avec les autorités maliennes», rappelant la rencontre du 7 décembre à Ouagadougou puis celle du 21 janvier à laquelle Bamako n’a pas cru bon de dépêcher des représentants. Il a aussi dit que le terrorisme n’a pas surgi en 2012 dans la région, il remonte à 2003, «la lutte contre le terrorisme aurait dû commencer il y a dix ans». «Nous voulons être dans une dynamique globale qui prend en compte une solution politique mais aussi sécuritaire au Nord-Mali. Nous discutons avec les autorités maliennes par le biais du médiateur, nous avons été reçus au Quai d’Orsay et dans un certain nombre de chancelleries occidentales et africaines. Il faut que nous nous asseyions à une table avec les autorités maliennes, sinon on considère que le Mali a légué cette responsabilité à la France et alors il faudra négocier avec la France.»

Il n’y a pas de conditions préalables à ces négociations, a souligné Moussa Ag Assarid, mais il faut que ces négociations aient lieu. Si l’armée française arrive à Léré et Tombouctou, les Touareg du Niger se sentiront concernés, ils sont dans le même état d’esprit, a-t-il prévenu. Et «leur réaction dépendra de la façon dont la France va réagir». Quant à la médiation burkinabé, «elle est toujours active, c’est le Mali qui est absent, son porte-parole aujourd’hui c’est la France», a affirmé le représentant du MNLA.
 

Nadjia Bouzeghrane

Photo " AL WATAN "

inter_1391371.jpg














Conférence de presse de François Alfonsi, Hamma Ag Mahmoud et Moussa Ag Assarid.


N.B : " Mon Languedoc-Roussillon " soutient le combat des peuples berbères selon le principe du droit des peuples à disposer d'eux-mêmes.

Le combat des peuples berbères ne peut que trouver un écho dans le peuple occitan qui vit aussi l'occupation de son territoire et doit défendre sa culture.

Il est significatif depuis les quelques années où je propose aux politiques du Languedoc-Roussillon d'organiser une Fête occitano-berbère consacrée à nos créations artistiques respectives qu'il n'y soit jamais répondu.

Michel Sidobre