Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

21/12/2015

Michel SIDOBRE : SUR LE FIL DU RASOIR ...

Vouloir " faire l'acteur " comme on disait autrefois ou vouloir écrire ce n'est pas facile, certes...

Mais il est encore plus difficile de trouver un public avec des médiathèques qui ouvrent peu leurs portes, mis à part, aux spectacles pour initiation à la lecture des jeunes enfants. Les lieux sont rares...

Quant au cinéma : le Cinéma Indépendant s'avère être, au départ, la meilleure voie (voix), car, l'intermittence du spectacle semble un passeport presque obligé pour accéder au " petit rôle rémunéré" qui m'enchanterait...

Alors, faire ses preuves, apprendre en tournant...

Encore ne faut-il pas tourner pour tourner...

 Je sais qu'en tournant avec Stéphane KOWALCZYK, le résultat sera particulier, original mais l'après-film sera négligé car sa quête est profonde et ne passe pas par le " formatage" du cinéma qui a les moyens... Le travail d'acteur, avec lui, est possible.

De même, dans une autre démarche, de film de "genre", Emmanuel SAEZ, fait filmer à la pro, ne négligeant aucun angle, aucun effet, et assurant, l'avant, le pendant et l'après du film, là encore, une garantie.

Sans doute aussi avec Frédéric OURTAUD dont j'attends avec impatience la sortie de " La femme aux yeux rouges"...

 

A côté de cela, je suis obligé de fuir, le bâclage absolu qui veut " tourner pour tourner", à tout prix, parfois avec des personnes qui n'ont pas l'habitude de terminer leur travail : ainsi ai-je décliné de participer à " L'ALGUE BLEUE " de Jean-Paul JOGUIN (en étant déçu d'avoir à le lui refuser) film auquel je reconnais quelques qualités mais avec trop de défauts et à " PLONGÉE EN EAUX AMÈRES : Ici texte censuré à la demande de Patrick MILANI

Et si je fais cela aujourd'hui, c'est pour avoir beaucoup donné à des personnes qui n'ont pas fini ou même commencé leurs opus et qui se foutent royalement que des "acteurs" se déplacent à leurs frais, investissent du temps en répétition et tournages, pour les faire attendre longuement à la fin, puis leur dire ou pas, selon leur courage, que le film ne sera jamais réalisé...

 

Idem pour les municipalités qui semblent décidées à passer du Cinéma Indépendant et qui ne mènent finalement que des projets convenus, sans originalité, avec des "partenaires" dont ils ont plein la bouche dans leurs discours vides qui font végéter leur territoire respectif.

 

Alors pour 2016, je vais essayer de ne pas trop me tromper car j'aurais alors 61 ans et pas tant de temps que cela devant moi...Et essayer de progresser...

 

UC7A1104 (Copier).JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Michel SIDOBRE

Livres sur la FNAC : http://www4.fnac.com/Michel-Sidobre/ia792123

  Acteur : http://sidobremichel1.e-monsite.com/ 

Auteur  : http://sidobrepoete.e-monsite.com/  

Commentaires

LAMENTABLE !!!
Surtout de la part d'un soi-disant acteur classé bon dernier vendredi dernier à Gruissan (autant dire parmi des "petits films et des amateurs).
Puisque tu vires les commentaires que les gens sont en droit de répondre à tes saloperies, autant te prévenir, la prochaine fois que nos routes se croiseront, si tu n'as pas enlevé ce texte d'internet,je vais t'en faire passer le gout. Tu vas voir si on peut écrire n'importe quoi pour se plaisir impunément...

Écrit par : Milani | 22/12/2015

Patrick,

Cette note a pour but de faire le point sur l'orientation de mon travail d'écriture et au cinéma, pas de polémiquer.
C'est un fait indéniable -ose écrire le contraire- que j'ai décliné ton offre et celle de Jean-Paul pour son film . Pas parce que je me prends pour un grand acteur mais parce que je savais que le travail d'une personne ne serait pas terminé - je le savais par des expériences précédentes - sur le tien en tout cas je ne me suis pas trompé.
Parce que tu es un élu et que tu te fais menaçant dois-je ne pas bénéficier de ma liberté de pensée?
Je t'avais déjà fait ses remarques en privé,tu rends publique la bande-annonce et le film n'a-t-on pas le droit de parler de ses faiblesses?
Le point fort étant l'écriture à la base, pas forcément la scénarisation...Déjà évoqué maintes fois...
Quant à ma présence à Gruissan, ce petit film de Lionel Ormières était un travail de circonstance : l'Hommage à Pascal Bizern chez Poulet de Gruissan de plasticiens, musiciens et cinéaste, en l'occurrence Lionel.
J'ai été content de le voir sur grand écran mais je n'ai rien fait pour qu'il soit programmé. Par contre, il me semble que ta bande-annonce ne figurait pas sur le premier programme que j'avais reçu par mail et qui doit se trouver sur une de mes notes précédentes d'où le fait que je n'en ai pas parlé, je crois.
Donc cette note n'est destinée à personne en particulier, comme une des précédentes, je fais le point de fin d'année, comme je le fais habituellement.
Je n'ose écrire ni amicalement, ni cordialement, mais il est dommage qu'à aucun moment tu n'aies pris au sérieux les éléments que je t'avais fournis.
Je sais on ne me prend jamais au sérieux!Et j'ai toujours apprécié ton sens de la caricature dans tes livres, me concernant.
J'ai choqué ta sensibilité de créateur, je te souhaite un excellent public.
Un acteur classé " bon dernier" qui n'avait pas demandé à être classé. Au fait, je n'en savais rien tu aurais pu me laisser mon innocence. Comment le savais-tu ? Privilège d'élu ?
Michel

Écrit par : SIDOBRE | 22/12/2015

1) Pour un article soi-disant sur toi (juste pour faire les pompes à ceux qui acceptent encore de te faire tourner), la moitié n’est rien d’autre qu’un règlement de comptes ; Tu prends vraiment les gens pour des imbéciles, avec tes petites combines sur le net ; ton petit laïus n’est qu’un prétexte pour détourner les gens de notre travail. Personne n’est dupe…Le public se fera une idée de ce que nous faisons tout seul, il n’a pas besoin que tu lui tiennes la main.
2) On t’empêche de faire des critiques !!! Mais des critiques de quoi ? Le film n’est même pas fini, on tourne encore une scène ce soir avec Jean-Paul et depuis un mois on a droit à la leçon de Sidobre. Sans parler des acteurs dont tu ne cesses de dénigrer le travail, tu veux que je cite leur nom ?
3) Tes propos ne sont pas des critiques de nos films mais la suite de ton éternelle démolition de ce que fait Gilbert (c’est honteux de se permettre de balancer perpétuellement des saloperies sur les gens sur internet, ça laisse des traces. Comme les lanceurs de rumeurs, ce que tu fais est MALSAIN) ;
4) On se décarcasse pour faire des films dans des conditions difficiles, sans argent, sans aide. On arrive à rassembler des gens qui ont la gentillesse de venir donner de leur temps et de leur talent, qui nous font confiance pour réussir quelque chose ensemble et vlam, le Sidobre arrive avec ses jugements de merde. Mais c’est quoi ta légitimité pour juger leur travail ? Tu t’es vu ?
5) Alors qu’on essaie de construire, tu ne fais que détruire, en attendant qu’un grand cinéaste vienne te chercher. Remarques, comme tu le dis toi même, tu n’as que 61 ans, tu as encore le temps de faire carrière, d’être remarqué.
Pendant tous ces mois et tout l’été en particulier, on a tourné, et toi tu faisais quoi ? Tu te morfondais en cogitant tes futures pourritures de critiques…où tu dis tout et n’importe quoi : par exemple en évoquant insidieusement que je suis élu d’une petite commune, et quel rapport avec nos films ?
Mais si on t’écoutait, on ne ferait rien du tout, moi j’ai envie de faire des choses, j’ai effectivement d’autres ambitions que de passer ma vie à me raconter comme toi. « Là, regardez, c’est mon pied qui passe dans le film de Schmall, là, c’est mon crane dans la figuration de Candice… ».
Je préfère sans aucun doute participer à un tournage, peut-être pas supergénial, mais dont on gardera tous un bon souvenir…, (ça se résume à quoi la vie d’un homme ?) et qui d’ailleurs au fond, est loin d’être ce que tu en dis.
6) Chaque fois qu’on finit un film, ça a été le cas à la fin de « Du bleu au dessus des toits » ou après « Elections piège à cons », on a eu droit au petit bordel que tu balances un peu partout et à tout le monde. Ça devient vraiment insupportable et je suis loin d’être le seul à penser ça.
7) Comme disent les autres, nous a des choses à faire ensemble, il faut avancer, laisse-le continuer ses divagations nuisibles, c’est sans doute son seul réel talent… Il est vrai que devant tant de réussites…

Écrit par : Milani | 22/12/2015

Au public de juger le travail de chacun.
Je ne fais pas "les pompes" mais rend hommage à des gens qui essaient de bien travailler .

J'ai construit ce blog où tu peux déposer des commentaires...

Fais des ponts entre les acteurs de Sète, Montpellier et Narbonne...Il me semble que tu utilises cette possibilité.

Je n'ai pas l'impression d'avoir été inutile.

Sans compter les groupes Facebook " Cinéma du Sud de la France" et " Les longs-métrages du Sud de la France" ...également crées par moi, que je te ferme aujourd'hui vue ton attitude -ils t'avaient été toujours ouverts-.

Tu veux une polémique, moi pas.

Je note qu'il y avait très très longtemps que je n'avais pas reçu de commentaires de cette nuance et jamais comprenant des menaces physiques.
Il aura fallu attendre la 3908 ème note !

Écrit par : SIDOBRE | 22/12/2015

Les commentaires sont fermés.