Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

26/02/2016

Michel SIDOBRE : Des-écrire ...Le sommeil du tardigrade.

Le créateur sans débouchés d'édition ou autre (exposition pour les plasticiens, spectacles pour les comédiens, projections pour les acteurs,etc.), doit, non pas en venir à la pulsion de Mort d'une inactivité ou d'une oisiveté du style " lâcher-prise", très en vogue par ses temps de bouddhisme latent...

...Mais agir de manière psychosomatique contre toute émergence de ses créations, inutiles et sans débouchés, un peu comme un adolescent ascétique qui s'empêcherait des plaisirs solitaires...

C'est effectivement se refuser le plaisir, l'exaltation, de ce que l'on va trouver en soi dans une apothéose d'endorphines .

Création jubilatoire empêchée, enthousiasme qui se transforme en dépression.

Dépression nécessaire à la survie et non pas suicidaire, une dépression comme une hibernation, comme celle de ces micro-organismes découverts dans les glaces, semblables à de gros nounours et appelés :tardigrades.

Le créateur littéraire sans éditeur fiable se " tardigradise ", il ne tarde pas à se dégrader aussi...

Se dégrader en plaintes psychosomatiques et en n'exerçant que très peu ses qualités, il s'émousse sans émouvoir que lui-même.

Comme l'ourson susdit recroquevillé, embryonnaire...

Alors, il trace un billet sur son blog, en renvoyant là où l'on peut acheter son travail, dans l'espoir fou d'y acquérir les devises qui , sur le papier du livre à venir, le feront deviser...

 

 

Michel SIDOBRE

Les recueils de Michel Sidobre à la FNAC

Voix vivante de Méditerranée

Michel Sidobre Acteur

 " D'ELLES " ou les femmes contre la violence ...

D'elles.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.