Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

07/03/2016

Michel SIDOBRE : Notes pour un film sur Jacques DORIOT ...

Si je mets également ( après celui sur Alexandre GROTHENDIECK)  ce pense-bête sur mon blog, c'est pour récupérer facilement des informations et les partager avec ceux qui seraient intéressés par un projet de film sur Jacques DORIOT...

J'avais eu l'occasion d'en toucher quelques mots il y a un ou deux ans en MP sur Facebook avec le regretté Erick KRISTY, et cela nous avait valu un échange courtois qui me  fit apprécier davantage le scénariste de " Georges Brassens, la mauvaise réputation " et de la série " Une femme d'honneur ", entre autres.

Outre l'intérêt du personnage de DORIOT, Chef des Jeunesses Communistes, le premier à théoriser ce qui deviendra le FRONT POPULAIRE et à se faire éliminer à ce propos du PC, avant que la Direction avec Maurice THOREZ n'adopte cette ligne !

C'est l'intérêt pour un responsable qui rencontra les dirigeants communistes de l'Internationale et son évolution à travers l'Internationalisme jusqu'au pacifisme, puis l'alignement sur le National-Socialisme ;

Lui aussi, une époque qui démarre avant la Première Guerre, et suit jusqu'à une fin qui serait un assassinat par les allemands...

Jacques Doriot dans Wikipédia 

 

Cet intérêt me vient évidemment de mes parents qui ont connu cette époque (1ère et 2 ème guerre) et du fait, que j'avais croisé sur ma route, le fils d'un des protagonistes, à savoir le bras droit de Jacques DORIOT, Maurice-Yvan SICARD (qui écrivait sous le nom de SAINT PAULIEN) , qui lui aussi avait commencé par l'antifascisme, avant d'avoir à se réfugier en ESPAGNE.

Ce fils comme d'autres enfants de ce qu'on appelle, en bout de course, " collaborateurs", étai(en)t très marqué en son âme par ce passé paternel.

 

 

 

...A voir livres sur sa vie...

 

Jacques_Doriot_1927.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1927

 

 

 

 Ambiances de meeting ...

Juillet 1941

 

 

 

 

 

La Légion des volontaires français contre le bolchévisme (dite Légion des volontaires français ou LVF), connue sous le nom Infanterieregiment 638[1] par les Allemands, est créée le 8 juillet 1941, 15 jours après le déclenchement de l'opération Barbarossa (l'invasion de l'URSS par l'Allemagne). Cette naissance est portée par une galaxie de partis collaborationnistes, notamment le RNP de Marcel Déat, le PPF de Jacques Doriot, et le MSR d'Eugène Deloncle. Elle est dissoute en 1944 pour être principalement intégrée à la Division SS Charlemagne. La LVF utilisait comme étendard le drapeau tricolore français.

 

 

 

Michel SIDOBRE

Les recueils de Michel Sidobre à la FNAC

Voix vivante de Méditerranée

Michel Sidobre Acteur

 

Les commentaires sont fermés.