Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

16/10/2016

Cinéma Indépendant : Le cercle vicieux de la non-économie

Je l'indiquai déjà lors de notre direct :

 

Un direct, d'ailleurs " marqué " d'un logiciel d'essai par manque de financement.

Le Cinéma Indépendant est, surtout en Languedoc-Roussillon, moins en PACA, me semble-t-il, est donc coincé dans une région où les investissements se font dans l'immobilier et la vigne.

Sans de véritables Maisons de Production capables d'ouvrir au public, ce qui est pour l'instant un ghetto : le cinéma indépendant.

Un cinéma qui, pour moi, n'a pas vocation à le rester, et doit faire partie d'une économie globale : des films où les acteurs et techniciens seraient payés et pour tout dire où il y aurait un véritable budget PUBLICITÉ avec a minima des pavés dans la presse régionale et pas seulement deux ou trois articles, même si ceux-ci sont de très bonne qualité, remercions au passage Lionel ORMIERES qui au Journal L’INDÉPENDANT fait un travail remarquable.

Oui, car en voyant les publics squelettiques et souvent avertis qui viennent voir nos films, on se dit qu'il est bien dommage que nous ne mutualisions pas nos efforts en créant un FOND PUBLICITAIRE, alimenté par des collectes sur les sites participatifs et/ou nos propres deniers- quand nous en avons-.

RENCONTRER LE PUBLIC, c'est souvent ce qui manque cruellement alors que une bonne partie de nos productions sont maintenant au mieux de ce que nous pouvons faire avec ce manque de moyens budgétaires.

Je le disais aussi ; " Nous sommes plutôt cigales " et l'argent injecté dans ce circuit serait très vite dépensé à acheter des caméras et autres matériels et dans notre consommation quotidienne ce qui ferait aussi travailler tous les autres secteurs économiques.

Quant à l'aide d'ETAT à savoir CINÉ LANGUEDOC-ROUSSILLON , elle n'aide presque pas le Cinéma DE LA RÉGION, chargée qu'elle est de développer le cinéma EN RÉGION, c'est-à-dire financer et rendre possibles des tournages parisiens ou internationaux qui font ensuite travailler, effectivement, des techniciens, des figurants et nos acteurs mais cantonnés dans des petits petits rôles.

C'est une vision des politiques, ce ne peut être la nôtre.

Alors, essayer de MIGRER dans le cinéma qui a les moyens en essayant de se faire connaître par nos réalisations dans le Cinéma Indépendant ?

Difficile! Pour cela nous languedociens du Cinéma, souvent interdit de parler dans le cinéma qui a les moyens à cause de notre propre accent dans des films qui sont censés se passer ici .

Quant à une économie privée occitano-catalane qui prendrait l'affaire en mains, elle n'est pas encore née et on peut espérer que le prochain colloque de PAÏS NOSTRE consacré à notre économie aborde au moins le sujet...

Une issue peut-être, proposer directement nos films aux chaînes de télévision qui représentent aussi un marché important ...

NOUS SOMMES LES MIGRANTS DANS NOTRE PROPRE PAYS  OCCITANO-CATALAN !

 

Lilou Direct.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Michel SIDOBRE

Les recueils de Michel Sidobre à la FNAC

Voix vivante de Méditerranée

Michel Sidobre Acteur

 

Les commentaires sont fermés.