Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

29/05/2017

Cinéma Indépendant : Entre Club des Cinq et Club des Gérontes, encore trop souvent.

Je me sens de plus en plus : "du cinéma" et pas seulement du Cinéma Indépendant, normal, je pense, car oscillant entre les rôles dans l'Indépendant et pour l'instant les figus au Cinéma (tout court) et à la Télévision.

 

Concernant le Cinéma Indépendant, si je le vois prendre de la maturité, notamment en PACA où des réalisateurs comme David ABOUCAYA et Emmanuel SAEZ voient leurs films trouver des distributeurs, il reste parfois encore tributaire du seul copinage...

(Cela ne veut pas dire qu'il n'y ait plus de relations amicales ce cap franchi, bien au contraire).

Mais encore trop souvent, les liens d'amitiés sur un territoire restreint font que scénaristes, réalisateurs, techniciens et comédiens appartenant à la même tranche d'âge, décident de "tourner", sans ouvrir ou très peu : aux enfants, aux ados, ou aux adultes et personnes âgées, parfois aussi aux femmes ou aux hommes, selon à quelle "catégorie " ils appartiennent.

Qu'il y ait des productions qui demandent à restreindre le "casting" à une certaine catégorie peut se comprendre parfois ...mais, le plus souvent, l'ouverture et la vie qui en émerge, ne passera jamais à l'image.

Je parle donc ici pas seulement pour que les "vieux" aient accès aux films que nous faisons mais pour toutes les catégories d'âges, de sexe, je dirai aussi de "conditions" car d'excellents acteurs ne sont pas forcément nés avec une cuillère en argent dans la bouche...ou présentent un handicap non incompatible avec un rôle ...

PENSEZ-Y, OUVREZ AUX TALENTS DIVERS !

 

Ciné Michel Sidobre.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Michel SIDOBRE

Les recueils de Michel Sidobre à la FNAC

Voix vivante de Méditerranée

 Michel Sidobre Acteur

Les commentaires sont fermés.