Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

15/12/2017

Allemagne 1940 : AKTION T4 France 2017 : Extermination des classes populaires

 

 

 

Bundesarchiv_Bild_102-15663,_Geistig_Kranker.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photographie de propagande de 1934 avec la légende « ce malade mental coûte annuellement 2 000 marks à l'État ». (Photo et légende Wikipédia)

 

 

 

 

Il n'échappera à personne que la "vague Macron " n'est qu'une nouvelle version des politiques de droite et de gauche qui se ressemblent tellement qu'elles n'hésitent plus à se commettre largement ensemble.

La France en Marche, les partis et morceaux de Parti de "gauche" ou de droite travaillent aux mêmes fins.

Ils ont une politique commune depuis de nombreuses années : l'extermination des classes populaires.

Extermination physique passant par le même combat idéologique que la propagande nazie concernant les malades mentaux : " bouches inutiles " qui devaient être, à terme, euthanasiées, au début des politiques d'extermination de masse.

De ce point de vue, c'est la soi-disant lutte contre " l'assistanat ", dans notre France contemporaine, a pris le relais...

J'exagère ?

" L'assisté " est devenu l'ennemi à abattre pour tous les politiques depuis de nombreuses années : des profiteurs qui engloutiraient goulûment les budgets sociaux...des bouches inutiles.

Des bouches inutiles, appelés les "sans-dents" par un Hollande de  sinistre mémoire.

Un discours idéologique se déploie : des parasites à éliminer, on les reconnaît à leur absence de dents, à leur violence aux guichets sociaux : comme le répondeur de la C.A.F qui nous indique d'emblée de ne pas injurier sous peine de " poursuites judiciaires"; le même répondeur qui claironne, en ce moment, que des erreurs ont été faites concernant la Prime de Noël - réservé aux plus démunis-.

...Que l'on se souvienne du député, porte-parole de la Macronie en Marche qui ne savait pas ce qu'était la prime de Noël.

 

Sournoisement, les politiques asphyxient les moyens de Pôle Emploi, de la CAF, etc. ce qui multiplient les dysfonctionnements, les radiations. Ils y placent aux postes clefs des Responsables chargés d'édicter des réglementations tatillonnes génératrices d'un fonctionnement lourd, inhumain afin de décourager les usagers de travailler ou d'avoir un comportement sociable.

Pour les dirigeants actuels ces personnes ne seront jamais aptes à s'intégrer dans les entreprises modernes.

Les politiques fabriquent un "assisté méchant et fainéant " à partir de gens qui essaient de travailler, de se loger, de SURVIVRE.

Mais le but des politiques est clair : travailler idéologiquement et matériellement à la déchéance des couches les plus populaires pour les réduire à l'état de SDF facile à éliminer : le froid suffit!

Ou de créer des émeutes qui seront écrasées dans le sang...

L'appareil d'Etat est prêt : des officines soi-disant d'aide en dysfonctionnement complet, des moyens répressifs augmentés grâce à l'aubaine de la vague terroriste.

 

Aucun "politique" ne dénonce cette préparation, pas plus le Front National que la France Insoumise : l'un commandé par une milliardaire, l'autre par un socialiste re-lifté.

 

 

 

Michel SIDOBRE

 

Commentaires

Qu'est-ce qui te prend, Michel ? Tu joues avec les idées comme avec les mots, mais un jeu dangereux par son impact éventuel sur les réseaux de l'irrationnel. Je ne peux absolument pas cautionner ce genre de discours, même par mon silence.
Tu mets donc sur le même plan la volonté nazie d'exterminer une "race" et l'absence de politique efficace pour éradiquer la pauvreté ?
Finalement, si pour toi tout est dans tout et réciproquement, une bonne dictature serait la bienvenue pour balayer tout ça. Et une bonne éradication de la gauche comme de la droite. Il ne resterait plus que toi, Michel, qui détiens la clé de toutes les relations humaines. Les relations humaines, trop humaines, enfin remplacées par l'idéal, Dieu et toi ! La solitude t'égare mon ami.

Écrit par : Christian pastre | 17/12/2017

Les commentaires sont fermés.