Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

16/12/2017

FRANCE 2018 : Solution finale pour les classes populaires : URGENCES, HÔPITAL,etc.

 

 

 

 

 

 

 

Q-Himmler-cb4a535da832.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Qui sont les nouveaux Heinrich HIMMLER ?

 

 

 

 

Ce que j'écris, ni la milliardaire LE PEN, ni le socialiste re-lifté MELENCHON ne le diront.

Il existe en FRANCE, une solution finale pour les classes populaires, qui, contrairement à celle inaugurée dans les années 1930 en ALLEMAGNE, avec les malades mentaux "coûteux", vise à une extermination de masse des classes populaires, reclassant HIMMLER et ses troupes en une bande de joyeux farceurs.

L'option prise depuis des dizaines d'années par les politiques français de tout bords afin de conserver leurs privilèges et de faire tourner les affaires avec plus d'informatique et de connectivité, c'est l'élimination physique et graduelle d'au moins 20 % de la population.

Une première note vous indique la stratégie des dysfonctionnements dans les  nids à "sans-dents" (voir François HOLLANDE)que sont PÔLE EMPLOI et la CAF, entre autres.

L'idée d'une extermination lente et progressive est un "progrès" par rapport à la technique nazie brutale et finalement peu efficace (quelques millions de morts répartis sur plusieurs pays).

Cela passe inaperçu, pas tout à fait, mais on a du mal à relier les différents éléments du puzzle de cette élimination programmée.

Oui, il y a un programme, qui se cache sous les vocables de " maîtrise des dépenses", d' "abaissement des coûts".

Ainsi, il y a des dizaines d'années, on a vu à l'HÔPITAL, une démarche ANGLO-SAXONNE qui s'intitulait: " l’ÉVALUATION". Au départ, on nous a raconté qu'il s'agissait d'améliorer la qualité de l'accueil, des soins,etc.

En fait, les professionnels se sont vite aperçus qu'ils passaient beaucoup de temps à remplir des questionnaires inutiles AU DÉTRIMENT DES MALADES.

Depuis, on voit bien que les URGENCES ne peuvent plus accueillir, que certains services sont fermés un mois avant la fin de l'année, que les accidents mortels inexpliqués et les patients victimes de séquelles ne sont pas une vue de l'esprit.

Ce sont les classes populaires qui sont ORIENTéES vers l'HÔPITAL comme les juifs, les communistes, les malades mentaux, l'étaient vers LES CHAMBRES A GAZ.

Cette démarche dite d' " ÉVALUATION " fait depuis des années tâche d'huile dans les MAISONS DE RETRAITE (EHPAD), les Centres pour PERSONNES HANDICAPÉES et bien entendu s'applique aux CHS pour MALADES MENTAUX.

 

 

Dans une prochaine note, nous devrons nous poser la question : LE DIESEL EST-IL LE NOUVEAU ZYKLON B ?

 

Michel SIDOBRE

Les commentaires sont fermés.