Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

16/02/2008

L'ASSASSINAT DE LA MONTGOLFIERE A MEZE

c3297478786c3dcf831696e24dd1dbec.jpg


Des amis m'avaient averti qu'au restaurant "La Brasucade", le produit phare - si on peut ainsi dire au bord du bassin de Thau- : la Montgolfière de crustacés n'était plus ce qu'elle était...

Changement de patrons? La croûte supérieure dominant le bol a perdu de son délicieux feuilleté au goût de fromage et ne serait plus qu'une pâte plus ou moins caillouteuse ...Quant au délicieux velouté, il ne serait plus qu'un maigre marigot où s'ébattraient laborieusement deux à trois queues de crevettes.
En résumé, on serait tombé bien bas.

Voulant vérifier par moi-même, je me présentai récemment dans cet établissement fétiche vers onze heures trente, il faisait frais dehors, pour m'entendre dire d'aller me promener, sans que l'on me propose de m'asseoir ou d'attendre en salle avec un apéritif.

Très mécontent de cet accueil j'allai effectivement me promener, passant par un vide grenier, près des halles, traversai la Place en admirant la magnifique fontaine et me dirigeai vers le port.

Là, je décidai de déjeuner à "La table du pêcheur" où je fus simplement très bien accueilli.
Des coquillages frais me mirent en appétit, suivi d'une très belle seiche à la plancha; je terminai par une crème caramel maison accompagnée de Chantilly,puis un café.
Ce repas arrosé d'un Picpoul de Pinet, pris en terrasse sur le Port me réconcilia avec les vrais professionnels du tourisme en Languedoc-Roussillon.
Ouf...

Mais, regrets éternels pour "La Brasucade" qui pourra rejoindre la liste des gargotes à l'ancienne qui parsemaient naguère nos villages.

Michel Sidobre

15/02/2008

MA FRÊCHE ATTITUDE...

120409e44eae3ca4339c03c1415a8ae6.jpg


Si à longueur d'année j'ai la Frêche attitude et non pas une semaine par an, c'est parce que j'aime mon Languedoc-Roussillon et que j'ai vécu de 1972 à 1991 à Montpellier.

La ville s'est embellie après Delmas, l'ancien Maire, sous Georges Frêche, et, surtout, s'est développée, ce qui pourrait passer pour un miracle dans notre région aride. Rassurez-vous je ne vous donnerai pas du St Georges!

Quant à la région, elle est en train de suivre la même destinée, entendre obéir à la même volonté politique.

Les frondes audoises qui m'agaçaient semblent, pour l'instant, éteintes. La Lozère de gauche peut prendre le relais de Blanc , etc. Pax Frêchea .

Espérons quelques années de répit pour pouvoir construire notre région au mieux.

Quant au bobos-censeurs, je les méprise sans doute autant que notre Président,; j'avais, moi-même à faire à ce que mon père appelait des révolutionnaires de salon ou des révolutionnaires en peau-de-lapin en mon jeune temps estudiantin.
C'est cette même gogauche trotskysante que je ne supportais pas, toujours à ne rien risquer d'essentiel, qui s'est recyclée dans le Parti Socialiste,l'écologie, puis l'alter-mondialisme, en attendant une nouvelle mode...

Quant aux trotskystes restés trotskystes ! Nous en reparlerons, certainement...


Michel Sidobre

13/02/2008

NAISSANCE...

b6339e40aaba661d6e0f4803c2f0cf83.jpg


C'est toujours un plaisir d'aller voir, en Clinique ou à l'Hôpital, un nouvel humain, né depuis peu.
J'ai eu cette chance cette semaine encore.
C'est, certes, plus plaisant que d'aller enterrer une personne que l'on connaissait, ou pire un ami, comme me le confiait à mon retour de visite, une de nos figures des joeurs de boules du Plan St François.

C'est la découverte d'un nouveau découvreur du monde, déjà avec quelques cheveux, qui ouvre des yeux bleus et tète à vide avant d'aller trouver son bonheur sur le sein maternel, parfois au grand émoi d'un membre de l'assistance...

Chaleur un peu excessive de la chambre en l'honneur de sa majesté bébé, conversations dont il faut modérer la hauteur, visite brève comme pour ne pas déranger...

Et l'on repart: que deviendra-t-il ce "Yannis", ce "Jean" grec, au cours des années ?
Laissons le devenir...
Nous ne pourrons, sans doute, l'accompagner jusqu'au bout... C'est aussi la beauté de la vie.

Michel Sidobre

ARDITI / HINDENBURG ou ARDITI/SOCIALE-DEMOCRATE?

aea800e4aabaf781eaeb1cddd61f91ad.jpg


Je suis de plus en plus peiné de voir Maryse Arditi, Conseillère Régionale, qui devrait soutenir logiquement la liste de Jacques BASCOU, abriter dans sa liste le trublion gauchiste Roux.

Ce dernier semble traiter sa colistière comme certain le vieux Maréchal Hindenburg ou plus justement comme Lénine disait soutenir les sociaux- démocrates (socialistes réformistes) :
"Il nous faut soutenir les sociaux-démocrates comme la corde le pendu".

Cette pendaison ne me plaît pas.

Cet aventurier politique issu de la Ligue Communiste Révolutionnaire, devenu permanent du Parti Communiste, entraîne dangeureusement ses militants dans la voie sans issue de l'attaque anti-socialiste primaire, remuant de bien vieilles histoires...

Serait-ce "spontanément" que les militants de ce parti ouvrent la polémique en marmonnant : "1971! 1971!"?

Serait-ce "spontanément" qu'un candidat communiste au Conseil Général brame la même antienne :" 1971! 1971!" ?

On savait que l'argumentation communiste s'était appauvrie, elle n'est plus qu'un slogan :" 1971!".

Bien.

Mais nous sommes en 2008 et si les communistes, au second tour, choisissent d'aller à la pêche , de voter Moynier et surtout d'entraîner les électeurs écologistes et de "Païs Nostre" dans cette voie, ils devront le payer politiquement.

De même, pour Maryse Arditi, Conseillère Régionale, qui ne pourra, je l'espère, tolérer longtemps de tels agissements particulièrement déloyaux, sans risque politique pour elle.

Le score communiste étant devenu homéopathique, le caméléon Roux changea de couleur, avec des reflets verts, et des nuances dorées de Phoebus occitan...
Il se cache pour mieux nuire semble-t-il...

Où entraînera-t-il ses quelques partisans?
Vers le nouveau Parti de la Ligue Communiste? Ou dans l'isolement d'un Parti Communiste Local?
Evidemment pas dans une des deux autres chapelles trotskystes: l'une ayant des partisans à Mailhac(Le "Parti des Travailleurs"), l'autre : Lutte Ouvrière" ne semblant pas fortement représentée dans le coin.

Qui vivra, verra...

Michel Sidobre

10:05 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : municipales

12/02/2008

LA POLICE HAINEUSE DU "POLITIQUEMENT CORRECT"

Quand Georges Frêche parle, il y a toujours une nuée de personnes bien pensantes pour lui reprocher ses propos.
Cela est aussi la démocratie.

Pour ma part, je vais continuer à penser globalement, non pas comme lui, mais comme moi: c'est-à-dire qu'on n'y verra pas beaucoup de différence.

Dernière intervention sur les femmes tondues à la Libération.
Je précise pour la police politique des bonnes moeurs que je suis fils de résistant et fier de l'être, contrairement à beaucoup de descendants de collabos - qui ne sont , bien entendu, pour rien dans les mauvais choix de leurs parents et grands-parents.

Peut-être, effectivement, un peuple qui a souffert ne prend pas des gants.
Sans doute, la vindicte populaire et l'humiliation de ces femmes leur a permis de sauver leur peau.
Georges Frêche a donc raison vis à vis des faux historiens qui regardent les événements à tête reposée.

Quant à l'essentiel de ses dernières interventions, n'oublions pas qu'elles portaient sur les carences de la gestion de Jacques Blanc à la Région pour les Lycées et sur le manque de loyauté politique de certains socialistes.

Michel Sidobre