Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

31/10/2010

MAX SAVY, MAINTENANT...

Oui, c'est vraiment Toussaint, les trépassés se succèdent...

Charles de CHAMBRUN, descendant de LA FAYETTE, ancien Ministre du Général de Gaulle que mon frère aîné, décédé à 52 ans connaissait bien dans son époque gaulliste...pas l'autre.

Georges FRÊCHE, un leader qui va manquer à notre Languedoc-Roussillon.

Et maintenant, Max SAVY, qui, il y a quelques années, avait eu l'amabilité de nous faire visiter à mon ami Joseph NAVARRO et à moi, son atelier- il préparait une exposition et nous avait montré une oeuvre en cours d'élaboration sur le Jourdain ou Moïse pour Carcassonne- , sa salle aux tableaux, de nous montrer aussi un primitif flamand qu'on lui avait offert... Tout cela en son château du XII ème siècle à LANET...

Oui, même si je m'approche moins des cimetières qu'à une époque, je n'oublie pas mes disparus: parents, amis et connaissances, ses frères humains rencontrés ou non mais qui sont un instant ou beaucoup plus dans les paysages de notre vie...

Il est venu le temps de Toussaint.

Michel Sidobre

Site littéraire:

http://sidobremichel.onlc.fr

09:36 Publié dans Fugacité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : toussaint

22/10/2010

JE-SUIS-LE-CENTRE-DU-MONDE

Avant-hier soir revenu de Perpignan après 21 heures, en me démaquillant devant le miroir de la salle de bains, je réalisai que "je-suis-le-centre-du-monde"...

En fait, plus exactement, je suis un des centres du monde avec lesquels j'ai eu la joie d'être sélectionné lors d'un casting.

Cette campagne ayant pour but de promouvoir un nouveau complexe important comprenant parkings, grande surface, centre commercial, hôtels et bureaux : " EL CENTRE DEL MON " baptisé ainsi vu sa proximité avec la gare de Perpignan, chère à Salvador DALI.

Ce DALI que j'ai croisé étudiant à la Faculté de Lettres de Montpellier alors qu'il allait se recueillir sur un monument consacré à Auguste COMTE...

La séance photos c'était nouveau pour moi ainsi que pour les autres " centres du monde " sélectionnés mais nous avions la tête...du client.

Sympa, nouvelle expérience...

Interviews à Radio Bleue et France 3 ...

Oui, en me démaquillant, j'ai compris que j'étais aussi le centre de mon petit monde familial et amical qui est aussi le centre du mien : étrange physique des sphères!

Et chacun, un bref, un très bref moment, nous sommes cet " être-là " heideggérien " jeté-là " et simplement de passage, mais qu'il est beau, parfois, de passer en cette vie !

Et remerciements à Jeanine DERAMOND qui, deux fois, a pris le temps de me faire quelques photos qui me permettent de bien me présenter.

Michel Sidobre

Site littéraire

http://sidobremichel.onlc.fr

 

008.jpg

06:32 Publié dans Fugacité | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : perpignan

04/08/2010

LA MORT, LA VIE, L'AMITIE...

Si certains proclament bien haut qu'ils se sont résolus à la mort, ce qui est d'une logique cartésienne irréprochable , pour ma part, "je n'en mène pas large" comme l'on dit ici, malgré mes sympathies stoïciennes et épicuriennes.

L'idée de ma mort me conduit physiquement et psychologiquement au bord du malaise: le Néant, l'absence de conscience me sont insupportables: d'ailleurs, je fuis les anesthésies générales et il me faut être coincé pour les accepter...

Alors, on se tient au bord du gouffre avec ce que l'on peut: une main dans notre main, la plupart du temps, sur le lit du trépas.

Avant cela, adolescent: l'importance d'avoir "fait l'amour" avant de disparaître, puis laisser des traces:  livres, enregistrements divers... La compagne ne protège plus de l'issue alors ...les amis.

Certains sont partis sans l'avoir voulu d'autres comme Jean-Pierre ont décidé de se rayer du livre de la vie, choix personnel. Je ne peux m'empêcher de penser au geste de Jean Eustache: on dit que son accident précédant son suicide l'avait diminué...mais peut-être l'ambiance narbonnaise empoisonnée - qui n'a pas changé - y était-elle pour quelque chose aussi...malgré des amis sincères.

L'amitié, les bons moments avant l'anéantissement final, le ciel bleu, la mer, le goût des huîtres et tous les bons produits de ce Jardin d'Eden dans lequel nous vivons encore malgré la déchéance soi-disant prononcée par la divinité: oui, il ne tient qu'à nous que nous vivions le Paradis: le Paradis sur cette planète magnifique...


Michel Sidobre

Site littéraire:

http://sidobremichel.onlc.fr

07:32 Publié dans Fugacité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : vivre

16/12/2009

LE FROID...

L'hiver arrive qui ne fera pas un scoop comme le réchauffement climatique agité par des verts en mal de sensationnel, comme l'opération de Johnny dont l'état physique est ce qu'il est, comme Miss France ou Miss Monde...et autre "Avatar"...

Mais l'hiver fera des morts: de froid, de très réel CO, à défaut de CO2, dus à un mauvais chauffage, sur les routes car il faut aller au travail au péril même de sa vie - et c'est sur ce trajet que meurent de nombreux français- ...

Oui, le froid, à mesure que l'automne me gagne, n'est plus mon ami comme quand ,enfant, je dévalais la pente d'un champ en Lozère avec ma luge en bois...

Le froid, je le redoute...

Je le crains.

Mais l'hiver c'est le jour qui renaît: la nature qui, en douce, bourgeonne vers le printemps qui appelle à la vie.

Les ténèbres, à nouveau, sont vaincues et je suis encore là pour assister, fier de vivre, au spectacle d'un nouveau couronnement de la vie

Pour combien de temps?

Michel Sidobre

07:33 Publié dans Fugacité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : hiver

30/12/2008

UN AN DE PLUS...

platane%20ecorce[1].jpg



Après un an d'exercice sur le blog, les différentes saisons passées, on songe, nostalgique, autant au temps passé qu'au temps restant qui, lui, reste indéterminé...

Je pense plus aux erreurs: un manque de recul parfois sur les informations: par exemple cette affaire d'agression à Narbonne entre des SDF et un policier où la justice finalement accorda aux SDF la réalité d'une agression dont ils furent donc victimes, j'avais suivi trop vite le travail des journalistes de "Midi Libre" qui s'étaient fiés à certains témoignages...

Cela ne change pas globalement ma confiance aux policiers de la Police Nationale qui font un travail ingrat et pourtant essentiel, le plus souvent, ...protéger les faibles contre la force brutale, ni ma considération pour les journalistes de nos journaux régionaux.
Cela ne change pas, non plus, mon opinion concernant une prise en main réelle et vigoureuse des SDF dans un programme de resocialisation et de travail : où en sont les promesses faites aux "Don Quichotte"?

Autre trop grande rapidité de ma part, pas sur le blog mais sur "Midi Libre" concernant la destitution de l'APEI dans l'Hérault qui se voit enlever la gestion de 5 établissements: "Midi Libre" pointait des conditions de travail dans des mines d'uranium. Je déplorai donc la gestion bien souvent particulière, malheureusement, de nos associations du secteur sanitaire et social.
J'ai reçu depuis une lettre d'un parent d'une personne handicapée m'indiquant et m'invitant à visiter ledit site où il n'y aurait pas les problèmes suggérés par l'article de "Midi Libre": je fais confiance à cette personne qui m'indique par ailleurs ce qui semble être un véritable dysfonctionnement sur une autre question, dans cette association...

Je pense à mes engagements: notamment au côté de Georges Frêche, malgré critiques et "petits mots":la voie générale est bonne, il manque parfois de l'engagement dans les localités, à sa suite...
L'engagement dans le soutien à la lutte du MNJ au Niger qui se bat pour tous les nigériens et contre l'exploitation et l'exploitation polluante d'AREVA; il est temps d'inventer une autre politique africaine. N'oublions pas qu'AREVA est présente dans notre région.
L'engagement auprès de plusieurs causes, notamment celle des femmes, même si parfois des personnes ou mal informées ou mal intentionnées me reprennent sur "les oeufs aux plats" de Carla ou sur mon égotisme supposé.
L'engagement laïque sur lequel j'appelle mes amis à plus de fermeté: contre le communautarisme de plus en plus arrogant, il faut opposer une politique d'assimilation sans conditions à la citoyenneté française.

Je pense à ce qui est mon "credo": faire que les artistes - et pas que moi, je le précise- soient intégrés dans une mise en valeur touristique et économique du Languedoc-Roussillon.
Je pense que la beauté artistique peut aider notre Région dans son développement...

Je pense à la nouvelle inflexion de mon blog: blog d'auteur où je m'autorise à parler plus de mon travail littéraire et de moi: une réelle avancée pour ceux qui connaissent ma timidité. Il n'était pas trop tôt à l'aube de mes 54 ans que je laisse mes craintes de côté!!!

Ayant récemment essuyé les insultes, je conserve les commentaires fermés, vous pouvez me joindre par le mail ou me faire part de vos remarques...


Alors, bêtement mais chaleureusement, je souhaite Mes Voeux les Meilleurs pour 2009 à mes lecteurs connus et inconnus.

Michel Sidobre



Découvrez Mylène Farmer!

10:25 Publié dans Fugacité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : areva, artiste, région