Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

29/09/2015

AIDEZ " Mon Languedoc-Roussillon- Mon SUD "

Pour cette 1ère journée de dons : je constate que personne n'a donné et notamment parmi les artistes dont je relaie fidèlement les créations depuis des années...Musique, cinéma, littérature, chansons,etc.

Peut-être, ce blog ne sert-il plus à rien ?

M.S.

 

J'en suis à 3814 notes, depuis les quelques années que j'assume le blog  " Mon Languedoc-Roussillon- Mon Sud " au service du tourisme de cette belle région et de ses artistes tous les arts compris.

Le blog a évolué vers le Cinéma indépendant, notamment en L.R. & P.A.C.A. tout en s'intéressant aux autres arts.

N'ayant qu'un petit appareil photo et mon ordinateur marquant des signes évidents et extérieurs de fatigue, le blog est contraint de faire appel à vous, pour qu'il puisse continuer à relayer vos projets et réalisations.

D'ailleurs, vous devez vous en être aperçus, il y a beaucoup moins de photos sur les vernissages d' expositions et sur la flore et la faune sauvage.

Si vous aidez le blog, je compte ouvrir une rubrique " Cuisine simple au quotidien " qui aidera, je l'espère, à réaliser des recettes le plus souvent aux ingrédients et aux saveurs d'ici.

Si le blog ne bénéficie pas de votre aide, j'en tirerai bien entendu les conséquences ou la panne de mon matériel clora la question.

Amitiés à chacune et chacun,

Michel Sidobre

 

LA CAGNOTTE pour que vive le blog :

http://www.leetchi.com/c/projets-de-michel-sidobre-4600488 

 

 

 

Michel SIDOBRE L'Appel.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

08/01/2015

CHARLIE BOBO

MISE EN GARDE :

Le titre de cette note est " affectif ", il ne signifie nullement qu'il s'agisse de petits " bobos" mais c'est le mal au cœur de chacun qui est ainsi désigné.

Le singulier à " bobo " se démarque aussi de "bobos" qui aurait pu parler des lecteurs.

 

Je n'aime pas me joindre à une communication formatée, aussi il n'y aura pas sur ce blog de " JE SUIS CHARLIE ", ah! Merde, je l'ai écrit.

Au-delà de la douleur des familles, de la tentative de certains de nous imposer une CHARIA aux antipodes de notre évolution sociétale, j'aurais souhaité un hommage plus irrévérencieux, teinté de l'humour noir des dessinateurs et journalistes disparus...

Pourquoi pas une " une " avec la tête de François HOLLANDE avec un titre " CHARLOT HEBDO " ou " CHARLOT BOBO " et un sous-titre " Inversion de la courbe du chômage : on recrute 15 journalistes chez CHARLIE "...

Irrévérencieux, blasphématoire, iconoclaste, mais n'est-ce pas justement l'esprit de " CHARLIE HEBDO " qu'auront à poursuivre d'autres journalistes ?

Quant aux policiers, souvent caricaturés par les mêmes, je vois qu'ils n'ont jamais été oublié dans tout ce que j'ai pu entendre ou lire dans nos médias et c'est bien comme cela...

Le recueillement actuel ne doit pas arrêter l'insolence, qualité française dès le XVIII ème siècle, Siècle des LUMIERES !

Cependant, selon l'expression actuelle RESPECT aussi aux journalistes et aux policiers assassinés et à leurs familles et VIVE LA RÉPUBLIQUE !

 

Michel SIDOBRE

Acteur : http://michelsidobre.onlc.fr 

Auteur : http://sidobremichel.onlc.fr

 

 

 

Marianne-de-Beaujard.jpg

07/07/2012

Poulet de GRUISSAN : d'un enterrement l'autre...

Réunis nombreux devant la Galerie PHARE SUD, exhibés aux regards de touristes qui passent...

Oui, l'on meurt aussi l'été dans notre SUD...

Comme Sans, Maguelon... Et Delsol, c'était quand ? L'été ou pas ?

Un enterrement un peu original pour un être original : jazz en douceur, discours du Maire Didier Codorniou, trente secondes d'applaudissements demandés et offerts avec conviction...

Un aller direct au cimetière sans passage à l'Eglise comme la plupart du temps dans ma famille...

Un aller où nous coupons crânement la route comme pour montrer à ceux du dehors qu'ici nous vivons et mourrons et que nos morts ont encore priorité sur notre terre.

Et le souvenir...pourquoi ? Du caveau de ma famille paternelle à Laurens, celle que je connaissais mal et qui héraultaise m'évoque le mieux le Midi, mes racines et ma mort future, sous les cyprès...

A l'enterrement de Poulet, je saluais mes amis artistes, m'apercevais de la présence de Pierre RICHARD...mais ce qui me rendait présent et vivant : la chaleur, le soleil et l'ombre de nos arbres d'ici.

Je suis vivant et il est parti...A chaque fois cela, sauf la dernière, celle où, à mon tour, je laisserai des vivants continuer le monde...

ADIEU POULET ! Tu restes en nous un souvenir et ce qui est parfois rare : bon.


Michel Sidobre

Site littéraire:

http://sidobremichel.onlc.fr



06/07/2012

HOMMAGE A POULET Samedi 7 juillet 15 heures

Je reçois ce mail de l'association Poulet de GRUISSAN:


"Chers amis, 


Nous nous retrouverons toutes et tous samedi 7 juillet à 15 heures, devant la galerie Phare Sud à Gruissan, pour le départ vers le cimetière où lui sera rendu un dernier hommage. 

Un registre de condoléances est à votre disposition à l'entrée de la galerie Phare Sud. 

Les membres de l'association Poulet de Gruissan. "


Plus qu'un poulet pour POULET de GRUISSAN

Je ne connaissais pas POULET aussi bien que les membres de la Galerie associative POULET de GRUISSAN mais son existence mérite plus qu'un simple...poulet.

Il semblait avoir été là de tout temps en cet espace de la Galerie, dans son bureau ou une des nombreuses salles... Et, de fait, il assurait la permanence de l'impermanence des expositions...

Il paraît qu'il tenait à " accrocher " lui-même et le faisait avec Art et Harmonie comme seules aides afin de mettre en valeur les oeuvres des peintres qu'il choisissait ou du moins qui n'avaient pas été frappés de son veto...

Car l'Art et l'artiste lui importait et respecter c'est aussi parfois dire non, rien n'est pire que l'indifférence face à une production.

Ensuite, il y avait ce que j'ai vu...et entendu : le jour du vernissage...

Poulet tenait à écrire une ou deux pages sur chaque artiste et son oeuvre; la présentation était parfois longue et l'on souffrait parfois un peu dans la salle, on se libérait en applaudissant à la fin de chaque présentation/compliment...

Mais quel rituel utile !

Cet écrit littéraire, -selon la formule de Lacan, nous indiquait qu'un signifiant existe par rapport à un autre signifiant -, un artiste n'existe que par la reconnaissance d'un pair, en l'occurrence Poulet, ou un membre du public...

Cet artiste mettait sa plume au service d'une découverte, d'une mise en mots d'une oeuvre et d'une personne pour nous la découvrir, la dénuder à nos yeux...Service de Poulet qu'il accomplissait non sans une jouissance personnelle : le plaisir du texte.

L'art ne peut exister sans un discours sur l'ART, et Poulet était ici le seul à jouer le critique (positif) de ce que présentait la Galerie.Là encore le signifiant a besoin d'un passeur, Poulet en assumait la passe...

Ce rituel confinait au Sacré : une initiation artistique donnée par la répétition suivant le cycle des expositions : inévitable chemin d'un regard et de mots posés.

Le sacré ce propre de l'Homme qu'il ne faut confondre ni avec l'appartenance à une religion ni avec le détestable fanatisme...

Ce discours sur l'ART et art de la plume était continué dans le cadre des vernissages par un parrain ou une marraine qui venait dédicacer ses livres, par un moment de musique, de danse, de comédie...

L'ART s'il est unique trouve sa quinte-essence dans une pluralité harmonique.

Bon, il y aurait tant à dire...

Dire qu'il sera difficile de poursuivre car rien ne vaut une opinion tranchée, un goût plus qu'une opinion, qu'un consensus souvent mou...C'est la tâche impossible qui est léguée à la Galerie...

Mais un de nos grands hommes, petit en taille lui-aussi à dit qu' " Impossible..."

Merci à Poulet de m'avoir donné ma chance et à tant d'artistes.

Michel SIDOBRE

Site littéraire:

http://sidobremichel.onlc.fr

Site Figurant & Acteur:

http://michelsidobre.onlc.fr


Le-Globef-de-poulet-de-gruissan-2-e1316701513466.jpg
















Le globe de Poulet...pour illustrer le monde de POULET.