Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

19/01/2013

" SOCIUS " et " L'échappée"

Imprégné par mes conversations avec Gilbert CORBIERES j'ai écrit " SOCIUS " comme une oeuvre plus marquée par la dimension sociale...

Encore que dans mes autres recueils si on sait lire et voir, on peut comprendre ma quête.

"SOCIUS" a été écrit en pensant à son prolongement au cinéma : " L'échappée " pour lequel Gilbert CORBIERES était au diapason avec moi.

Quelques scènes à mettre, à retirer...Je construis un scénario que modifie Gilbert avec sa propre sensibilité...On discute rude.

J'accepte les modifications du metteur en scène : jamais je n'accepterai sur un livre qu'on me déplace, même une virgule mal placée!

Des scènes sont déjà dans " SOCIUS " :


Livraison


Passager de la voiture

Je passe

Dans le noir.

 

Le livreur de pizzas

Sous le lampadaire,

Inquiet,

Parcourt un plan.

 

Façades de la Cité

H.L.M. :

Quelques lumières

Indifférentes.

 

Celle-ci, non prévue dans le scenario actuel:


La route


Deux clandestins

Marchent au bord de la route,

Si visibles et si fatigués.


Un homme et une femme

Unis dans la misère,

Aussi bien habillés

Qu’ils le peuvent.


Deux clandestins

Marchent au bord de la route,

D’où viennent-ils

Et où vont-ils ?


Et encore ce passage:


Résistance

 

Comme du blanc qui partout flotterait…

Visages et produits et couleurs,

J’erre entre les gondoles.

Les corps se meuvent,

Captés.


Si ce n’étaient

Quelques figures familières

Je ne saurais plus

Qui je suis :

Perdant mon corps

Fluide du malaise

Du mouvement…


La caissière me sourit :

Je m’échappe heureux

Avec son conseil

D’un cadeau

Bien moins cher,

Ailleurs…


Voilà quelques exemples...Nous pourrions, sans doute, reprendre chaque texte de ce recueil et l'illustrer dans l'histoire de cet homme qui va aller à Sète comme pour s'imprégner encore de ses souvenirs d'amour à l'occasion d'un reportage...

Mais il faut simplifier et tout simplement faire, sans trop de moyens...

"SOCIUS" a été aussi, ces temps-ci, une occasion de lectures en médiathèques accompagnées magnifiquement au clavier par mon ami Jean-Jacques Fauré, entres autres musicien de Michel SARDOU...

D'un art l'autre sur le chemin de nos vies...


SI VOUS VOULEZ NOUS AIDER...   sidobremichel@yahoo.fr

Michel SIDOBRE

Site littéraire:

http://sidobremichel.onlc.fr

Site Figurant & Acteur:

http://michelsidobre.onlc.fr

 

Sète.jpg

 

 

 

14/01/2013

LES RECUEILS de MICHEL SIDOBRE

Vous pouvez vous arrachez mes recueils en les commandant à :

http://sidobremichel.onlc.fr

Ou sur le site de la FNAC :

http://www4.fnac.com/Michel-Sidobre/ia792123...


Ce sont des textes en prose poétique sur mon passage en cette vie, qui est la seule, en Languedoc-Roussillon...

9782950166210.JPG























9782950166227.JPG























9782950166234.JPG























9782950166241.JPG























9782950166258.JPG























9782950166265.JPG























9782950166272.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

9782950166289.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

9782950166296.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En attendant le prochain...Il y manque encore 6 ou 7 textes!!!

Bonne lecture...

Uniquement disponibles sur les deux sites ci-dessus.

Michel SIDOBRE

27/12/2012

Michel SIDOBRE Recueils : COMMANDEZ SUR MON SITE...

Pour ceux qui ne veulent pas commander sur le site de la FNAC, vous avez la possibilité de me commander directement mes recueils avec ou sans dédicace...

SUR:

http://sidobremichel.onlc.fr


008.jpg

24/12/2012

Michel SIDOBRE à la FNAC

9 recueils présents sur le site de la FNAC ; vous pouvez les commander:

http://www4.fnac.com/Michel-Sidobre/ia792123...

Ou à se procurer sur mon site:

http://sidobremichel.onlc.fr


En attendant le 10 ème en début 2013...

Ensuite, bien écoeuré, j'attendrai un éditeur extérieur : GALLIMARD ?

Michel SIDOBRE


008.jpg


19/12/2012

GHETTOS CULTURELS ?

Dernièrement en discutant sur Facebook avec une jeune amie afin de préparer un prochain recueil, son argumentation rationnelle et fort juste m'a tellement affecté que j'en ai ressenti ces jours derniers un furieux coup de blues...


Internet est-il le ghetto culturel du cinéma alternatif et de la littérature auto-éditée?

Parfois, dans les moments de cafard j'ai tendance à le croire, tant les connexions mêmes importantes ne renseignent guère sur la qualité de l'écoute du "public " ou la durée...de sa patience: a-t-on regardé jusqu'à la fin?

Les jours de beau temps j'ai d'autres pensées : cela sera vu, il y aura du bouche à oreille : un éditeur, un producteur, un élu fera appel à tel film ou tel livre pour l'aider d'un financement, d'une mise en valeur au cours d'une animation...

Le point faible c'est toujours les capacités de diffusion de telles oeuvres, quelles que soient leur valeur: en effet, un livre, un film, n'existent réellement que si les médias nationaux annoncent leur sortie...

Alors, il faudra continuer à faire de la Résistance, en publiant à compte d'auteur à ses frais - ce qui est une mauvaise affaire, et ,en outre, est un pléonasme -, en sortant des films sur YOU TUBE où pas un participant n'aura été payé...

Résistance/bouteille à la mer, en espérant...

Ainsi "CAPREOLUS", long-métrage de Stéphane KOWALCZYK déposé en fin 2009 sur YOU TUBE en est à 755 531connexions!

Ceux qui ne se montrent pas encore sur YOU TUBE ou DAILYMOTION, notamment de " Naissance du Cinéma narbonnais en Méditerranée " vont j'espère y venir, pour certains ce sera dans pas bien longtemps m'ont-ils promis...Et c'est tant mieux car les films sont de qualité!

Quant à l'écriture la publier est un acte conservatoire qui vise l'immortalité illusoire de sa matérialité- rien de moins - puisque le temps est long qui doit s'écouler pour un jugement du public qui n'a rien à voir avec les brefs succès de librairie...Et qui sera positif ou négatif.

Pour nos films sur Internet Stéphane Kowalczyk a proposé la notion de " sanctuaire " qui répond bien à cette exigence -aussi illusoire quant à la durée du support- de conservation de l'oeuvre.

Rien de certain en ce monde.

Quant aux raisons d'un succès ou d'un échec, selon les époques, il faudrait se retourner vers la philosophie de l'Esthétique de la réception de Hans Robert JAUSS pour en débrouiller l'écheveau!  

 Michel SIDOBRE

Site littéraire:

http://sidobremichel.onlc.fr

Site Figurant & Acteur:

http://michelsidobre.onlc.fr


Hans Robert JAUSS:

Hans_Robert_Jauss.gif