Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

02/04/2014

Tout Michel SIDOBRE chez LIBELLIS Narbonne

Tous mes recueils se retrouvent à nouveau à la Librairie LIBELLIS, rue Droite à NARBONNE...

Bien entendu le tout nouveau : " EN HOMME LIBRE ? " y occupe une place de choix, au prix raisonnable de 7, 00 euros comme les précédents.

 

Michel SIDOBRE

Auteur : http://sidobremichel.onlc.fr 

 

HL.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Oeuvres.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Egalement disponible : " Face à l’Éternité " aux Editions de la Fenestrelle (12 euros)

 

 

 

 

20/02/2014

Michel SIDOBRE: Dédicaces chez LIBELLIS, le 1er mars 2014

Dédicaces de  " FACE A L’ÉTERNITÉ " à NARBONNE c'est chez

LIBELLIS, rue DROITE...le samedi 1er mars 2014 à partir de 14 h.

 

Sur le net :

Mon site d'auteur : http://sidobremichel.onlc.fr 

Chez mon éditeur de NÎMES : http://www.editions-fenestrelle.com/livres-ebooks/face-le...

 

Le premier texte du recueil :

 

Première tenue du nouvel été

 

 

Je suis le Dieu mortel

Qui respire les roses

Qui appartiennent aux autres…

 

Chemisette turquoise

Et ombre projetée

Je glisse sous les fleurs

Débordant la muraille.

 

Flânant sur le trottoir,

J’en prélève l’Esprit

Et laisse le jardin

A son propriétaire.

 

Sous le ciel bleu total

D’air chaud, de vent léger,

L’espace d’un été

Et d’encore un été …

 

 

(Honni soit qui mal y pense)

 

 

P1100850.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

©Gilbert Corbières

Récemment à la Bibliothèque de Sainte-Valière

 

 

18/12/2013

" FACE A L'ETERNITE " chez LIBELLIS, à NARBONNE

Le temps de la Reconquête est venu...



Pour saluer ma publication aux Editions de la Fenestrelle à NÎMES :

http://www.editions-fenestrelle.com/livres-ebooks/face-le...

...Je mets mon dernier recueil en vente à NARBONNE à la Librairie LIBELLIS, Rue Droite, qui a toujours  accueilli mes écrits successifs ...

Une librairie où l'on sait conseiller...

Je remercie mon éditeur Bernard MALZAC de m'avoir fait confiance, l'ami Joan-Jaume BORRUT pour ses illustrations et mon ami l'écrivain Patrick MILANI pour l'écriture de la Préface.

ALLEZ-Y et bonne lecture !


FACE A L'ETERNITE.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Quand les libraires de LIBELLIS lisaient mes textes précédents avec beaucoup de gentillesse , dans ce portrait réalisé par mon ami Stéphane KOWALCZYK :



 

Michel SIDOBRE

Auteur : http://sidobremichel.onlc.fr

Acteur: http://michelsidobre.onlc.fr

09/10/2013

Antony OMS/Gaël CUTILLAS/Anthony AUTHIE

Des nouvelles de la jeune garde du Cinéma du narbonnais :

http://www.acticity.com/mes-infos/projet-b-premier-long-m...

L'article d'ACTI-CITY:

« Projet B :» le premier long métrage de Gaël et Antony

 
« Projet B » le premier long métrage de Gaël et Antony

Gaël Cutillas (17 ans) et Antony Oms (18 ans) sont tous les deux lycéens, respectivement à Montpellier et Narbonne. Amis depuis l’enfance, ils se sont connus aux cours de Théâtre de la MJC de Narbonne. Mais c’est surtout le cinéma qui les a rapprochés et qui les a emmenés à créer leur propre studio de cinéma, Revel Film, dont est sorti récemment leur premier long métrage : Projet B. Retour sur le parcours de deux de nos abonnés acti city, qui utilisent principalement  leur e.Carte pour les loisirs comme le bowling, le Lasergame et…le cinéma !

 Pouvez-vous nous parler de votre parcours ?

Antony : A l’âge de 11 ans nous avions déjà cette envie de faire des films. On a commencé par rassembler d’autres jeunes de notre âge et tourner des petits films.

Gaël : Deux ans plus tard, nous avons donc créé « Everybody studio » et avons tourné  quelques courts métrages. C’est là que nous avons rencontré nos premières difficultés avec notamment les acteurs à gérer. Nous étions ados à ce moment là et les jeunes de notre âge n’étaient pas forcément tous sérieux. S’en sont donc suivies deux années de tournages arrêtés et de projets jamais aboutis.

Après deux années di1208917_565956783451807_1839634418_nfficiles, vous avez persévéré ?

Antony : Le cinéma c’est notre passion donc nous n’avons rien lâché. On s’est lancé dans la réalisation de notre premier long métrage. C’était un remake de Pirates des Caraïbes. Nous avions même laissé notre vieux caméscope pour une caméra neuve de qualité.

Gaël : Tout partait plutôt bien mais les galères ont recommencé, notre acteur principal s’est cassé la cheville, nous avons dû repousser le tournage, prévu initialement l’été, à la rentrée. Seulement, les autres acteurs qui s’étaient engagés n’étaient plus motivés et ont voulu arrêter. Le film n’a jamais été terminé et n’est donc pas sorti…

 Et Projet B est arrivé ?

Antony : Nous avons d’abord créé notre studio « Revel Film » puis l’idée et le concept du film ont germé dans nos têtes pendant plusieurs mois pour aboutir en 2012 sur un scénario. Nous avons pu organiser un casting et une équipe de plus de 15 jeunes s’est constituée avec l’arrivée notamment d’Anthony Authié qui nous a apporté sa touche artistique.Ensuite, début juin, nous avons distribué les « scénars » à tous les acteurs et le tournage a pu débuter un mois plus tard, pendant nos vacances d’été.

Gaël : Après deux mois de tournage intensif, en intérieur comme en extérieur et même de nuit, les rushs étaient en boite. Manquait plus que le montage qui nous a pris trois mois. Dès que nous avions du temps libre nous nous y mettions. Fin décembre nous avions enfin finalisé notre film d’une durée de 50 min !

Antony : Sur le coup nous étions déçus du rendu final, on imaginait autre chose. On s’est demandé si on pouvait vraiment le diffuser. Mais par respect pour l’équipe et toutes les personnes qui se sont investies dans le projet, on en a décidé autrement.

Comment s’est passée la suite ?

Gaël : Nous sommes donc allés voir la MJC avec qui nous étions restés en contact et avons rencontré Luc Bremaud au Ciné-club. Il nous a très bien accueilli et nous a mis en relation avec Benjamin Favat d’acti city qui organisait le Festival Futuring. La soirée projection ciné-amateur a été montée et en Avril dernier nous avons pu diffuser pour la première fois Projet B.

Antony : Ce soir-là, la salle de cinéma de la MJC était comble. Près de 150 personnes, amis, familles et autres étaient venus. Nous avions même organisé une rencontre avec le public à l’issue de la projection, et avons signés nos premiers autographes !

Gaël : Le festival nous a aussi permis de rencontrer Michel Sidobre qui a diffusé un de nos court métrage (La Peste) cet été à Gruissan.

 Vous n’avez donc pas regretté de l’avoir diffusé ce film ?

Gaël : Pas du tout, au contraire. Cela nous a donné envie de repartir dans un nouveau projet. Les acteurs et les amis voulaient la suite de Projet B (Projet C…) mais ce n’était pas du tout notre souhait. Et par hasard, après une soirée ciné au CGR de Narbonne ou nous avions pu voir « Hitchcock » c’est dans l’univers des films du maitre du suspense que nous voulions évoluer pour notre nouveau long métrage !

Antony : Nous connaissions déjà certains films d’Alfred Hitchcock dont l’incontournable  Psychose. La manière dont a été tourné ce film et le suspense omniprésent nous a inspiré pour « Névrose », qui d’ailleurs sera entièrement en noir et blanc !

 Vous-vous êtes un peu lancé un défi avec ce film en noir et blanc ?

Gaël : Tout à fait. C’est un défi risqué à l’heure où de nombreux Blockbuster en 3D cartonnent au cinéma. Notre objectif est de faire oublier au spectateur qu’il regarde un film en noir et blanc.

 Vous pouvez nous en dire plus sur Névrose ?

Retrouvez le synopsis du film après l’interview

Antony : Nous avons tourné cet été pendant deux mois. Cela a été très fatigant, nous avons encore eu droit à notre lot de désistements. Mais nous nous sommes servi de nos expériences sur les précédents tournages pour mieux aborder les choses.

Gaël : On peut dire que « Revel Film » s’est un peu professionnalisé cet été. Deux maquilleuses pro de cinéma (Maud Datrindade et Virginie Moulis), étaient présentes  bénévolement. Un jeune photographe (Fabien Larché) nous a même suivis pendant plusieurs semaines. Nous avions également plus de matériel et les acteurs étaient vraiment au top !

 Alors que le tournage est terminé et actuellement en plein montage, quels sont vos futurs projets ?

Antony : Un court métrage est en attente. Projet B doit être également de nouveau diffusé en Octobre à Gruissan, dans le cadre des rencontres cinématographiques de l’Aude. Nous allons également filmer, comme l’an dernier, le Bal des Lycéens organisé par acti city le 20 décembre prochain. Et nous attendons avec impatience la prochaine édition du Festival Futuring pour projeter « Nevrose » !

Où vous voyez-vous dans 10 ans ?

Gaël et Antony : En train de tourner, de monter, de diffuser. Faire du cinéma, tout simplement. Et pourquoi pas peut-être, un jour, en vivre…

Synopsis de « Nevrose »

Deux sœurs partent en vacances pour quelques jours. L’une d’entre elle n’en reviendra pas et sera assassinée avec un couteau de cuisine !

L’enquête sur ce meurtre va très vite débuter et tout sera mis en œuvre pour retrouver le cruel meurtrier…

 Gaël et Antony et toute leur équipe seront présents le lundi 14 octobre prochain à 18h30 au Palais des Congrès de Gruissan, à l’occasion des rencontres cinématographiques de l’Aude, pour la projection de leur film : Projet B.

Rien à ajouter sinon qu'il faut y aller le 14 octobre à GRUISSAN ! Parce qu'ils le valent bien !

Michel SIDOBRE

Acteur:

http://michelsidobre.onlc.fr

Auteur:

http://sidobremichel.onlc.fr




22/08/2013

NARBONNE : LE SCANDALE !

Depuis l'arrivée de la nouvelle Municipalité j'avais décidé de ne plus laisser un seul de mes livres dans les librairies de la ville, ni de développer des initiatives culturelles en cette ville...

Je me contente parfois, d'aller voir les rares prestations autorisées à mes amis...

Je ne polémique plus tant la nullité culturelle est profonde, à quoi bon dialoguer quand il n'y a rien en face.

Je vois que les récents événements me donnent raison:

Blog de Michel SANTO:

http://www.contre-regards.com/article-bronca-historique-a...

L'INDEPENDANT:

http://www.lindependant.fr/2013/08/22/la-carte-blanche-a-...

MIDI LIBRE:

http://www.midilibre.fr/2013/08/22/la-soiree-aznavour-s-a...

LA DEPÊCHE :

http://www.ladepeche.fr/article/2013/08/22/1693792-festiv...

Sans oublier FRANCE 3 ! Qui a produit un reportage révélateur !

Ce coup-ci la Mairie fait carton plein!

J'avais déjà depuis des années dénoncé le " cimetière des éléphants ": pratique peu onéreuse consistant - en l'absence d'une politique culturelle faisant confiance aux artistes locaux de qualité -à payer peu cher de très vieux artistes hexagonaux qui ont eu du talent.

Ce qui est un manque de respect à la fois pour ces anciennes célébrités et pour le public narbonnais.

De même, l'univers " poétique " est empli de factions subventionnées qui déversent leur très grande mauvaise qualité pour compléter la méthode précédente du " cimetière "!

Je ne parle pas de la rigolade de la Photo de Sport ou d'Horizon Méditerranée!

L'heure arrive pour la Mairie de faire les frais de son absence de choix culturels.

Pour ma part, comme beaucoup d'artistes ne participant à ces lobbies ou syndicat d'artistes, je me contente de créer, patiemment, sans public narbonnais, tant pis !

Parfois seul, parfois avec d'autres...

Michel SIDOBRE

Site d'auteur:

http://sidobremichel.onlc.fr


P6060014.JPG