Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

24/12/2011

NARBONNE: les forces occultes de l' "immobiliérisme ".

NARBONNE est devenue en quelques années une ville morte aux mains des clans de l'immobilier qui pratique l' "immobiliérisme ": une politique dictée aux municipalités successives, dont la dernière de Jacques BASCOU, pour surtout ne pas trop développer la ville pour y conserver des marchés " couverts "...

Pendant que NARBONNE se meurt, elle est livrée aux bandes de voyous, dont certains ont pu être de braves gens touchés par la crise, qui s'excercent, en toute impunité, aux braquages divers: le casse de tabacs/journaux est devenu un sport très prisé dans cette ville sans que l'on risque rien...Alors, évidemment, cela continue ! En un mois: 6 à 0 pour l'instant !

D'autre part, le Député-Maire semble s'être aussi mal entouré que STALINE: il limeoge pour raison de santé Jean FABRE, une personne honnête qui dirigeait les HLM pour s'en occuper lui-même...Mais rien ne semble marcher dans cette ville : le Député-Maire va-t-il se retrouver seul à mi-mandat ? Après s'être débarrassé de divers grands chefs des services choisis par lui-même...

Curieusement, il tarde à se séparer des élus de la Culture qui gère une gigantesque faillite qui se répercute sur l'image de la ville et notre économie locale.

Souhaitons encore, malgré tout, aux habitants de cette ville sinistrée de JOYEUSES FÊTES de FIN d'ANNEE!

Michel SIDOBRE

Site littéraire:

http://sidobremichel.onlc.fr


DSCF3410.JPG




















13:34 Publié dans Economie | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : narbonne

01/11/2011

LA FERME CÔTE PRODUCTEURS

De la vente directe de produits agricoles à NARBONNE, je vous en ai parlé récemment.

Depuis sur FRANCE 2 il y a eu un reportage dont j'ai trouvé le lien:

http://www.facebook.com/photo.php?v=2456192010560


FERME.jpg























J'utilise  " La ferme côté producteurs  " où l'on trouve des produits de qualité...


Je suis aussi abonné au panier hebdomadaire du " Cabanon du Producteur " :


Cabane.jpg























FAÎTES COMME MOI !

SOUTENONS LA VENTE DIRECTE DE PRODUITS AGRICOLES !


Michel SIDOBRE

Site littéraire:

http://sidobremichel.onlc.fr

16/09/2011

LES BARQUES A NARBONNE...

Jacques BASCOU ne sait quel monument ériger, quelle perspective démolir afin de marquer son passage à la Mairie de NARBONNE.

Après l'insuccès de la manoeuvre du parking en hauteur près de l'Hôpital, le voici qui veut détruire les balustrades de la promenade des Barques...

Cette promenade - du temps de la sécurité dans les rues, il y a maintenant longtemps - était très fréquentée et entrait dans un cérémonial bien décrit par un dialogue de " Mes petites amoureuses " de Jean EUSTACHE, un rituel d'aller et retour, de rencontres ...

Les balustrades qui donnent sur la Robine sont l'élément décoratif bien intégré sous les platanes de la promenade que , dans un village, on nommerait " Cours "...

Y-a-t-il eu une opinion différente chez l'adjointe à la Culture et au Patrimoine?

Franchement on attend toujours de cette équipe municipale de gauche qu'elle règle les problèmes de logement, d'emploi - du moins ce qui dépend d'elle -, d'attractivité socio-culturelle et touristique pour faciliter la venue d'entreprises et de touristes.

Si au Grand Narbonne Tristan LAMY essaye et en une certaine mesure réussit à réaliser quelques implantations d'entreprises, il paraît bien seul...

Nul doute qu'après tant d'inactivité et d'erreurs de la Mairie, les futures élections pénalisent les socialistes malgré le discrédit de Sarkozy.

Que dire d'une gauche enfourchant la tradition américaine des "primaires ", avatar anglo-saxon de la démagogie au service du capital apatride?

Si, une fois de plus, l'électeur se laisse berner, il méritera le sort qui l'attendra...

Michel Sidobre

Site littéraire:

http://sidobremichel.onlc.fr

 

DSCF3323.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


07:47 Publié dans Loisirs/Culture | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : narbonne

18/12/2010

HENRY MALET...

Pour la soirée qui eût lieu à la guinguette " Le Tournebelle" contact fut pris avec Henry MALET, l'auteur de " Mythe et légendes d'une guinguette"...

J'avoue qu'à son contact j'ai appris à lire...Je suis encore sur le chemin de l'apprentissage.

A le fréquenter sur les répétitions, je l'ai apprécié...

C'est aussi une " mémoire " de Narbonne.

Allez donc voir son blog:

http://henrymalet.unblog.fr/


 

Michel Sidobre

Site littéraire:

http://sidobremichel.onlc.fr

 

DSC00567.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 


08:21 Publié dans Loisirs/Culture | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : narbonne

27/11/2010

DECEVANT VILLON...

La présence de la Conseillère Municipale à la Culture de Narbonne laissait présager un naufrage : le bateau coula!

Une présence nombreuse au Théâtre pour assister à l'avant première de " Je, François Villon, ...", et la salle se vida bien vite à la fin !

Pour ma part, comme beaucoup d'autres, si je me suis vu à l'image c'est comme figurant dans une dramatique mal réalisée alors que je m'attendais - ayant lu le livre - à quelque chose à la hauteur d'une de nos antiques " La caméra explore le temps ".

Quel gâchis d'argent et de talents, de bons acteurs mal utilisés, le montage et le rythme, l'émotion toujours manquée!

Finalement en peuple conquis, nous autres occitans, nous avons dû nous contenter une fois de plus des miettes: figuration, tâches techniques moins qualifiées ...Il est scandaleux que la politique de " collaboration " de la " Région " avec les productions parisiennes conduisent à laisser crever nos réalisateurs régionaux et nos métiers du cinéma.

Où sont les financements pour Stéphane Kowalczyk, Serge-Elie Masson ou Vincent Diderot dernier lauréat du Prix Beaumarchais au Festival de Cannes 2010? Et d'autres, et d'autres...OUI, IL FAUT CONSTRUIRE AUTOUR DES CINEASTES LOCAUX UNE INDUSTRIE DU CINEMA !

Alors que l'on nous parle pas de retombées économiques factices car ce n'est pas avec ce " François Villon " que Narbonne trouvera du panache.

Appliquer la préférence " régionale " serait heureux en matière de cinéma et permettrait de développer une industrie autonome. Cela ne veut pas dire de refuser en bloc les productions étrangères, notamment de Paris mais de donner enfin une place aux gens de notre pays dans notre pays: l'OCCITANIE.

Michel Sidobre

Site littéraire:

http://sidobremichel.onlc.fr

22:38 Publié dans Film | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : narbonne