Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

12/06/2013

FISSURES AU GRAND NARBONNE...LA PALME!

Devant la détermination des habitants de LA PALME à faire respecter leur identité culturelle, Jacques BASCOU qu'on ne remarquait guère depuis les deux ou trois ans qu'il gère et digère, vient, en loup, de sortir du bois...

Voir la chronologie:

http://www.midilibre.fr/2013/06/05/la-palme-les-riverains...

http://www.lindependant.fr/2013/06/07/clash-et-nuages-entre-bascou-et-cribaillet,1762051.php


http://www.lindependant.fr/2013/06/08/je-retire-la-vice-p...


http://www.lindependant.fr/2013/06/10/un-feuilleton-a-mul...


Après la méthode molle, la méthode dure...

Peut-être Jacques BASCOU et ses décisions malvenues seront repêchées par le Tribunal Administratif, aujourd'hui 12 juin ? Mais le mal est fait, on sait maintenant qu'il ne fait pas bon ne pas être d'accord avec ses décisions précipitées qui viennent après bien des somnolences...

Quant aux habitants de LA PALME, je rappelle qu'il ne sont opposés qu'au lieu choisi pour l'implantation de l'Aire de Grand Passage et qu'ils n'ont jamais contesté sa nécessité et le caractère digne au niveau de l'accueil que doit avoir ce lieu.

N'y aurait-il que Gérard CRIBAILLET qui se soit opposé au niveau du Grand Narbonne ? Où est le courage dans notre Languedoc-Roussillon ? Un peu au niveau des Maires, certes!

Il est vrai qu'ici, il y a encore moins qu'ailleurs de l'emploi et qu'il est souvent dû à un de ses tristes personnages qui hantent l'ancienne Banque de France de Narbonne...Trop de redevables et pas assez de contribuables indépendants pour leur choix.

Alors aux prochaines élections, vous allez encore suivre ces démagogues qui en ont plein la bouche du mot " démocratie " et qui ne tiennent pas compte de vos avis ?

Michel SIDOBRE

Site littéraire:

http://sidobremichel.onlc.fr


IMG_6566.JPG

















02/06/2013

LAPALME : UN COMBAT POUR L’IDENTITÉ CULTURELLE

L'an dernier sur la rive de l'étang la mythologie en actes de la BARAGOGNE marquait nuitamment les esprits...L'esprit d'ici ouvert à tous les touristes venus d'un peu partout.

Le combat actuel contre l'aire de grand passage n'est donc pas un repli mais une revendication identitaire et culturelle, un combat contre les excès ubuesques de la Communauté de Communes dite du Grand Narbonne qui fait n'importe quoi, rythmée par des temps d'inaction et de hâte.

Préserver un patrimoine culturel et économique, développer les forces artistiques qui promeuvent réellement les territoires, tel est le combat.


Souvenirs : Avec la BARAGOGNE qui protège LAPALME...

DSC_0270.JPG

 

 

Michel SIDOBRE

Site littéraire:

http://sidobremichel.onlc.fr

Site Figurant & Acteur:

http://michelsidobre.onlc.fr


Un article de L'INDEPENDANT rend compte de la mobilisation:

http://www.lindependant.fr/2013/06/02/la-palme-450-person...

La Palme : 450 personnes contre l'aire de grand passage

Le 02 juin à 6h00 par C. L.

 

la-palme-450-personnes-contre-l-aire-de-grand-passage_312814_516x343.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

PHOTO/C. L.


Le mouvement citoyen Palm'Actif, en présence d'élus, a su mobiliser la population pour s'opposer au projet d'aire de grand passage aux Cabanes de La Palme.Hier, près de 450 personnes ont répondu à l'appel du collectif Palm'Actif contre le projet d'aire de grand passage aux Cabanes de La Palme. Un appel largement entendu par tous ceux qui comptent bien faire barrage à ce projet porté par le Grand Narbonne. Plusieurs élus étaient présents de Roquefort, Leucate, La Palme, Treilles, Caves, Fitou... Gérard Romero, le porte-parole de l'association, a fustigé "les 77 élus du Grand Narbonne qui ont voté comme un seul homme pour se refiler la patate chaude". La pétition lancée le matin même a recueilli au cours de la journée plus de 400 signatures, elle sera remise dans la semaine au Grand Narbonne. Le mouvement citoyen a enregistré 150 nouvelles adhésions portant l'association Palm'Actif à 300 membres. Un appui qu'elle va mettre à profit pour se faire entendre. Elle met en avant son patrimoine historique et culturel avec la chapelle Saint-Pancrace, mais aussi son aire d'AOC Fitou et Rivesaltes. Cette aire "notre jardin à tous, notre lieu de travail doit revenir aux habitants", martèle Gérard Romero qui attend «des élus qu'ils passent de la cuisine politique à la gestion responsable pour nous donner ici un nouveau pôle de développement local». Prochaine action prévue : barrer la route pour sensibiliser les automobilistes. Les participants ont signé la pétition ' Arrêtez' qui sera remise cette semaine au Grand Narbonne.

20/05/2013

LAPALME CONTRE L'AIRE DE GRAND PASSAGE

Pour l'association " T'AIMI LA PAUMA " il s'agit de protéger un patrimoine naturel et culturel.

La nécessité, prévue par la loi, d'une aire de grand passage pour les gens du voyage n'est pas remise en question.

Ce qui est remis en question c'est la façon dont les politiques du Grand Narbonne - non élus, il faut le rappeler - tentent de régler la question à la fois très tardivement puis hâtivement.

Pour l'instant, dans la douceur, les populations locales de LAPALME et des environs se mobilisent...

Michel SIDOBRE

Site littéraire:

http://sidobremichel.onlc.fr

Site Figurant & Acteur:

http://michelsidobre.onlc.fr


Une action bon enfant qui pourra monter en force...à l'issue d'un pique-nique au Domaine de la Grange:

IMG_6567.JPG
















Photo Gérard ROMERO

Un article de " Midi Libre" :

http://www.midilibre.fr/2013/05/19/aire-de-grand-passage-...


La Palme (Aude) : pique-nique mobilisateur contre l'aire d'accueil des gens du voyage

Midi Libre
20/05/2013, 06 h 00
 
lapalme,aire de grand passage
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Les animateurs du collectif Palm’Actif avec André Dell’Ova (à droite), le vigneron exploitant du domaine de la Grange. (OLIVIER GOT)

Deux frères vignerons exploitants aux Cabanes de La Palme ont accueilli, dimanche midi, le collectif Palm'Actif qui fédère les opposants au projet d'aménagement d'une aire de grand passage pour les gens du voyage. Le dossier est porté par le Grand Narbonne avec lequel la mairie de La Palme est en contentieux devant le tribunal administratif de Montpellier.

Pique-nique à la ferme un peu particulier au domaine de la Grange, dimanche midi à La Palme : c’est que les vignerons exploitants, André et Thierry Dell’Ova, sont situés à proximité immédiate du site retenu par le Grand Narbonne pour réaliser l’aire de grand passage des gens du voyage...

"Ça va tout casser !"

"C’est pas logique de la faire ici, ça va tout casser, s’emporte André, installé ici depuis 1970 et qui exploite 65 ha de vignes. Avec les tracteurs, on ne sait même pas par où on devra passer. Et plus personne ne rentrera au caveau. On peut se préparer à fermer !".

Alors, dimanche midi, le traditionnel rendez-vous “Pique-nique à la ferme” s’est doublé d’un rassemblement mobilisateur, avec le collectif Palm’Actif. Celui-ci, en pleine structuration, a vocation "à regrouper toutes les associations et tous ceux qui s’opposent au projet d’aire de grand passage", explique Francis Cousin, son secrétaire "provisoire", avec Jean-Jacques Borrut, président de l’association T’aimi la Pauma, dédiée à la préservation de l’environnement de l’étang de La Palme.

Une bonne centaine de personnes

Dimanche, une bonne centaine de personnes ont ainsi partagé grillades et autres salades qu’elles avaient amenées, arrosées par les vins du domaine, offerts par les frères Dell’Ova, dans une ambiance conviviale. L’un n’empêche pas l’autre...

Mais c’est bien le branle-bas de combat contre le projet d’aire d’accueil qui était sur toutes les lèvres. Chez les proches riverains du site - ils sont 37 -, tout d’abord : des vignerons, un gîte touristique, une pension canine, une école de kitesurf, un hôtel-restaurant, un garage, un camping... qui, tous, craignent un impact économique sur leur activité.

Une quinzaine d'associations mobilisées

Plus largement, une quinzaine d’associations de La Palme et des villages voisins ont rejoint le collectif Palm’Actif. "L’objectif est de fédérer au maximum, mais pas seulement sur une ligne d’opposition. Le collectif veut aussi être une force de proposition constructive pour être crédible. C’est pour ça que sa création prend un peu de temps", explique Gérard Romero, président de l’association Art et Vin, qui organise des manifestations culturelles dans les caveaux.

Pourquoi ne pas relancer l'ancien projet ?

Parmi les propositions, la relance du projet d’aménagement de l’aire actuelle de La Palme, créée par l’État en 1986 et tombée en désuétude, faute d’entretien, puis cédée à la communauté de communes Corbières en Méditerranée, qui l’a amenée dans sa “dot” lors de son intégration au Grand Narbonne, mais avec un tout autre projet (lire l'encadré).

Avec sa borne milliaire rappelant l’ancienne Via Domitia, sa maison romano-wisigothique, son arboretum de plantes de la garrigue et la proche chapelle de Saint-Pancrace, datant du VIIIe siècle et en cours de restauration, le site dispose d’un riche patrimoine. À l’origine, son aménagement devait en faire une vitrine des savoir-faire et des richesses de ce petit coin des Corbières maritimes. C’était “avant”. Mais, à La Palme, la volonté est toujours là...

 
LE COLLECTIF "AVEC OU DERRIERE LA MAIRIE DE LA PALME"

 

Le collectif Palm’Actif, explique Robert Peyrin, l’une de ses voix, a également la volonté de se positionner" à côté ou derrière la mairie de La Palme", qui a saisi le tribunal administratif de Montpellier pour s’opposer au projet d’aire de grand passage, adopté le 29 mars dernier par le Grand Narbonne. Dimanche midi, Jean-Paul Fauran, adjoint au maire de La Palme, André Pla, est d’ailleurs venu partager quelques instants avec les convives, au domaine de la Grange.

Dans son recours, la commune s’appuie sur le fait, notamment, que le site retenu se situe dans une zone d’activité différée à vocation économique, telle que définie dans le plan local d’urbanisme (PLU) de La Palme. Elle devait accueillir des activités artisanales et, à plus longue échéance, des activités industrielles et commerciales.

À ce titre, l’installation de caravanes y est interdite, dans la mouture actuelle du PLU, dont le délai de révision est incompatible avec une ouverture de l’aire dès cet été, comme l’ambitionne le Grand Narbonne…

Se posent également, aux yeux des élus de La Palme, des problèmes liés aux risques de feux de forêt et au transport de matières dangereuses sur la RD 6 009 (ex-RN 9) toute proche, au TGV et à la future ligne à grande vitesse, mais aussi à la présence de deux espèces protégées ou de vestiges archéologiques sur le site…

Rien qui ne semble arrêter le Grand Narbonne, qui a lancé l’aménagement de l’aire, en début de semaine dernière ; des travaux aussitôt interrompus par arrêté municipal du maire. Ambiance..