Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

18/12/2015

Michel SIDOBRE : Court-métrage sur le harcèlement avec des lycéens du Lycée LACROIX à NARBONNE

Hier, 17 décembre, j'ai été heureux d'interpréter un Professeur de Français dans le cadre d'un court-métrage sur le harcèlement avec des lycéens du Lycée LACROIX à NARBONNE : réalisateur, cadreur, preneur de sons, avec la bienveillante attention de leur vrai professeur Louis ANDRE et de Stéphane KOWALCZYK...

 

La soirée s'est passée ensuite à PORT-LEUCATE à la Fête annuelle de mon ancien travail : l'ESAT LES 3 TERROIRS avec beaucoup d'amitiés...

Climat Fin d'Année!

Ce soir, GRUISSAN, avec les amis de MONTPELLIER, NARBONNE du Cinéma Indépendant...

 cinéma,naissance,amitié,michel sidobre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

cinéma,naissance,amitié,michel sidobre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

cinéma,naissance,amitié,michel sidobre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Michel SIDOBRE

Livres sur la FNAC : http://www4.fnac.com/Michel-Sidobre/ia792123

  Acteur : http://sidobremichel1.e-monsite.com/ 

Auteur  : http://sidobrepoete.e-monsite.com/  

 

 

 

20/05/2012

LA BOURSE OU LES AMIS ?

Personne se fait prophète...

Michel Sidobre

Site littéraire:

http://sidobremichel.onlc.fr

Site Figurant et Acteur:

http://michelsidobre.onlc.fr



 

PERSON.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

15/02/2011

SI GILBERT S'APPELLE GILBERT...

Nous avions découvert avec Gilbert CORBIERES que nous avions été conçus dans le même immeuble de NARBONNE, à peu d'années de distance, lui au 2 ème, moi au 1er étage, au-dessus de la Boulangerie GARGALLO...Alors que nous étions sur le tournage de " COUPS DE SOLEIL " au Café de la Poste, tout proche.

Nous jouxtions le KURSAAL, salle de cinéma, chère à Jean EUSTACHE...Bonne étoile!

Mais ce n'était pas tout: si Gilbert CORBIERES s'appelle GILBERT c'est...grâce à mon frère!

La soeur aînée de Gilbert badant mon grand-frère GILBERT...les parents de CORBIERES décidèrent de lui donner ce prénom...

J'imagine cette inclination...un peu comme une scène de " Mes petites amoureuses " tournée à NARBONNE dans les années soixante-dix mais dans les années cinquante...

La vie est un film de cinéma!

Mchel Sidobre

Site littéraire:

http://sidobremichel.onlc.fr

 

Gilbert.jpg

 

 

 

 

 



05:35 Publié dans Loisirs/Culture | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : amitié

04/05/2009

RANDONNEE ET MORILLES...

index-2.0_02[1].jpg

Quoi de plus amical qu'une randonnée?

C'est ce que nous avons accompli aux alentours de Bugarach dans l'Aude avec une dizaine d'amies et d'amis.

Des orchidées, des montées où je n'arrivais plus à respirer, un coup de soleil, un repas dans l'herbe arrosé de cafés, des rires, de la boue, un pont romain rebâti par Les Compagnons du Devoir du Tour de France, un lézard vert à la gorge turquoise qui prenait le soleil, Bugarach le village et sa montagne.

Des ânes, des vaches "gasconnes", des rapaces évoluant paisiblement dans un ciel bleu...

Et surtout, presque au début de la randonnée: une quinzaine de morilles blanches, en bord de rivière, dont certaines de belle taille!

En prime l'amitié renforcée et de nouveaux visages amis...

Rentrée tardive à Narbonne!

Michel Sidobre

18/04/2008

LA MORT D'UN FRERE...

free music



Quand on nous l'a annoncé nous n'y avons pas cru: Paul est mort. Le téléphone avait sonné et c'est nous qui l'étions.

Comme ma soeur, tué lui aussi, dans la force de l'âge, dans un accident de voiture...
Route maudite qui m'avait privé, en pleine adolescence, de ma grande soeur, tuée par des noceurs fort imbibés, ainsi que sa passagère.

Stupeur. Nous sommes tous naïfs à penser qu'il y a une chrono-logique à la mort; non, elle fauche à son gré, laissant femme et orphelins...

Il aurait pu être loin de moi: lui, policier, moi, vaguement psychologue et de manière intermittente, formateur.
Mais nos différences nourrissaient notre dialogue et nos valeurs étaient communes.
Grâce à lui, je pénétrais dans les coulisses du quotidien d'un commissariat: il exerçait son travail au service de la population, généreusement et dans le souci de l'autre, même de l'autre qui pouvait avoir fait quelques bêtises...

En fait, comme moi, il croyait en l'homme.

Nous n'avons pas perdu un ami mais un Frère. Un homme solidaire des hommes.

Il manquera, mais son prénom : Paul, qui était celui de mon père, et sa ressemblance physique avec les enfants de mon frère, me le feront conserver, chèrement, en mon souvenir...

QUE CETTE NOTE SOIT UN ESPACE DE RECUEILLEMENT...

Michel Sidobre