Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

11/09/2013

Ciné/Plastique : LES URNES (l'oeuvre exécutée de André ELBAZ)

Encore un travail magnifique de HERMIT PROD de Nicolas SIMO & Aurélien DEBRIE qui ont précédemment signés la fiction " TERMINUS ", entre autres.

Un Cinéma du narbonnais pluriel qui passe de la fiction au très beau documentaire et que je continue à soutenir !


 


Michel SIDOBRE

Auteur:

http://sidobremichel.onlc.fr

Acteur & Figurant:

http://michelsidobre.onlc.fr






Les URNES (l'oeuvre exécutée de André Elbaz) par HERMIT-PROD


ELBAZ.jpg
















30/03/2013

L'OEUVRE, LE LIEU, LA MORT...

Créer c'est laisser une trace comme la main sur la paroi de la grotte : le lieu où l'on habite, où l'on a ses habitudes, son mode de vie.

Ce lieu où l'on rend culte à la nature environnante, aux animaux, aux pierres et aux autres, culte qui devient culture partagée...ou non.

Ou non, car en nos temps modernes la majorité de nos contemporains étant occupés à leur survie ou à une vie à vivre font que ceux qui rendent culte ne sont "pas prophètes en leur pays "...

Curieusement à quelques pas, la grotte d'à-côté, l'étranger que nous sommes est fêté.

Ainsi naît le saltimbanque itinérant...

Il itinéraire tant qu'il trouve des forces en lui pour chanter un pays qui le rejette...

Il va dire plus loin la beauté d'un pays dans lequel il vit et où les autres habitants semblent n'être point sensibles aux beautés qui les entoure à un soleil ou des nuages qui pourraient les amener à l'universel de l'humanité...

Non, la masse subit la loi du troupeau, à se demander si l'humanité existe et aspire à l'Universel...

Alors ASSURANCETOURIX sur ordre des chefs se retrouve ligoté et le banquet (insouciant?) peut se poursuivre...sans fausse note dans le consensus quotidien.

Reste au saltimbanque ostracisé ...la Mort, pour, bien en retard, après des créations et des créations - ce qu'on appelle une Oeuvre - sans public ou presque, être enfin reconnu...dans un inévitable malentendu temporel.

Michel SIDOBRE

Site littéraire:

http://sidobremichel.onlc.fr

Site Figurant & Acteur:

http://michelsidobre.onlc.fr


008.jpg

























19/12/2012

GHETTOS CULTURELS ?

Dernièrement en discutant sur Facebook avec une jeune amie afin de préparer un prochain recueil, son argumentation rationnelle et fort juste m'a tellement affecté que j'en ai ressenti ces jours derniers un furieux coup de blues...


Internet est-il le ghetto culturel du cinéma alternatif et de la littérature auto-éditée?

Parfois, dans les moments de cafard j'ai tendance à le croire, tant les connexions mêmes importantes ne renseignent guère sur la qualité de l'écoute du "public " ou la durée...de sa patience: a-t-on regardé jusqu'à la fin?

Les jours de beau temps j'ai d'autres pensées : cela sera vu, il y aura du bouche à oreille : un éditeur, un producteur, un élu fera appel à tel film ou tel livre pour l'aider d'un financement, d'une mise en valeur au cours d'une animation...

Le point faible c'est toujours les capacités de diffusion de telles oeuvres, quelles que soient leur valeur: en effet, un livre, un film, n'existent réellement que si les médias nationaux annoncent leur sortie...

Alors, il faudra continuer à faire de la Résistance, en publiant à compte d'auteur à ses frais - ce qui est une mauvaise affaire, et ,en outre, est un pléonasme -, en sortant des films sur YOU TUBE où pas un participant n'aura été payé...

Résistance/bouteille à la mer, en espérant...

Ainsi "CAPREOLUS", long-métrage de Stéphane KOWALCZYK déposé en fin 2009 sur YOU TUBE en est à 755 531connexions!

Ceux qui ne se montrent pas encore sur YOU TUBE ou DAILYMOTION, notamment de " Naissance du Cinéma narbonnais en Méditerranée " vont j'espère y venir, pour certains ce sera dans pas bien longtemps m'ont-ils promis...Et c'est tant mieux car les films sont de qualité!

Quant à l'écriture la publier est un acte conservatoire qui vise l'immortalité illusoire de sa matérialité- rien de moins - puisque le temps est long qui doit s'écouler pour un jugement du public qui n'a rien à voir avec les brefs succès de librairie...Et qui sera positif ou négatif.

Pour nos films sur Internet Stéphane Kowalczyk a proposé la notion de " sanctuaire " qui répond bien à cette exigence -aussi illusoire quant à la durée du support- de conservation de l'oeuvre.

Rien de certain en ce monde.

Quant aux raisons d'un succès ou d'un échec, selon les époques, il faudrait se retourner vers la philosophie de l'Esthétique de la réception de Hans Robert JAUSS pour en débrouiller l'écheveau!  

 Michel SIDOBRE

Site littéraire:

http://sidobremichel.onlc.fr

Site Figurant & Acteur:

http://michelsidobre.onlc.fr


Hans Robert JAUSS:

Hans_Robert_Jauss.gif











23/04/2010

FORCES D'INERTIES ET CREATION A NARBONNE

gratte-cul.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un arbuste admirable: le" gratte-cul"

 

Les politiques narbonnais le montrent chaque jour un peu plus: ils portent haut le flambeau de l'inertie, particulièrement dans le domaine de la Culture où sénilité et barrages à la fois des politiques et des administratifs tiennent lieu d'animation culturelle.

J'observe et je vois ainsi mes amis du CIAN dont la volonté de création est louable s'empêtrer dans des attentes sans fin où leurs idées si elles débouchent un jour seront méconnaissables...

Cela semble gagner ainsi comme une inquiétante et grise toile d'araignée, toute la ville.

Cependant que la création culturelle, elle, est vivante, libre.

Libre et peut-être sans le sou mais vivante...Elle s'exporte à tous les vents...

Nul n'est prophète en son pays dit-on depuis le Christ...

Serait-ce donc une fatalité ? En tout cas, on voit bien que la volonté politique qui pourrait s'y opposer est une foutaise et encore plus dans le domaine culturel où l'art acceptable est celui des artistes morts.

Alors les politiques de Narbonne peut-être à bientôt! Quand je serai mort ainsi que mes amis du Jardin d'Epicure et du Renouveau du Cinéma Narbonnais en Méditerranée et que vous aussi le serez... A savoir qui vos successeurs honoreront!

En attendant comme me "charrie" mes amis: je suis un grand auteur... d'être vivant! C'est la seule grande chose et j'espère avoir la chance d'aller à vos enterrements... Mais ce n'est pas nous qui décidons.

Michel Sidobre

Site littéraire:

http://sidobremichel.onlc.fr

05:12 Publié dans Loisirs/Culture | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : art

08/04/2010

CHRONIQUE 27 Michel SIDOBRE: LES FONTAINES DE COURSAN

Les fontaines de Coursan...

Michel Sidobre

Site littéraire:

http://sidobremichel.onlc.fr

Toujours par ECRAN LOCAL et Stéphane KOWALCZYK!!!

 


17:30 Publié dans Art | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : art, eau