Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

22/11/2007

AUGUSTIN : FOU DE DIEU

9b874c6a14f959a586af2168c9f8cbfa.jpg


Platon

C'est avec affection que j'entrepris la lecture d'un berbère connu : Saint Augustin et plus spécialement de son ouvrage :"Les Confessions".
On y trouve une conception de la pensée réflexive dans l'opposition aux théories manichéennes de l'époque, ici s'arrête l'intérêt de cette lecture.

En effet, j'ai eu pendant toutes les pages l'impression de lire une version d'un fanatique falsifiant un grand écrit :
"Parménide" de Platon, écrit environ 800 ans plus tôt. Décadence de la pensée, la construction du temps et de l'éternité ramenée pour prouver l'existence d'un "Royaume qui n'est pas de ce monde".

Ainsi l'Antiquité grecque "remixée" par des auteurs chrétiens nous était confisquée.

Ce sont des penseurs d'origine juive du XIX ème et du XXème siècle qui nous remirent sur le chemin d'une pensée grecque basée sur la tripartition des fonctions de l'aire indo-européenne: Freud reprenant dans ses deux topiques la vision de Platon dans "La République" montrant que seule la société détermine l'individu en décomposant l'âme en trois parties parallèles à la division sociale: philiosophes, gardiens de la cité, commerçants/producteurs.

Marx reprenant Hegel, montrera d'une autre façon que les rapports de production façonnent les superstructures idéologiques: on est d'une société donnée.

A la lumière de cette lecture, il me paraît charitable que les empereurs romains, même au plus profond de leur folie, aient livré les chrétiens au cirque qui avec leur dogmatique en marche auraient fini dans la pire des marginalisations, celle-ci leur a été partiellement évité.Ils représentaient un danger pour l'Etat.

Mais cette pensée asociale s'est vite transformée avec les papes, suivant la ligne fanatique d'Augustin, à une demande de pouvoir temporel.

Tout cela pour indiquer: que notre connaissance des textes grecs doit être revisitée et que la contradiction instaurée par la survenue du christianisme d'abord asocial, puis théocratique, a permis de renforcer nos états dans la dialectique qu'il instaurait.
Là encore, le matérialisme dialectique de Marx aide à la compréhension de ce qui s'est ainsi joué.

A l'heure actuelle, l'intégrisme islamiste est une bonne chose en ce qu'il entre en contradiction avec l'Etat et oblige ce dernier à refonder les bases laïques des précédents combats contre les versions asociale et théocratique catholique.

Autre contradiction née de la complexité sociale: le courant boddhico-new âge qui entre en contradiction avec les acquis scientifiques, notamment sur le terrain de la santé et qui crée en ce moment une nébuleuse de plus en plus importante aux influences ouvertes et occultes: ce sera là un des prochains combats de l'Etat pour sa survie.

Je ne parle pas ici de la dilution européenne politique et économique peu souhaitable.

Michel Sidobre

07:35 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : augustin