Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

25/02/2008

LE MIRACLE DE LA CESSE

e3d3cc61ecbd64524b04fdba06ed1052.jpg


L'an dernier, victime d'un accident de la route, je n'avais pu me rendre à la "Fête de la Bigarade" à La Caunette.
Chose faite, le week-end dernier.

Je ne parlerai pas des agrumes: -j'ai un faible pour les cédrats jaune-citron "Main de Boudha"-mais de la Cesse: avec une eau vive qui coulait pour la joie des personnes du désert nigérien qui m'accompagnaient: la grand-mère et l'enfant.
Le miracle de l'eau, capricieuse ici, puisqu'elle ne se montre pas chaque année.

Curiosité: l'an dernier, plus loin , à Minerve nous nous promenions sous les ponts naturels à sec, et aujourd'hui nous pouvions nous réjouir de ce simple spectacle visuel et sonore.
Le bel écoulement de l'eau parmi les galets...

Et puis, dans le village, la gentillesse héraultaise : un homme nous invite à boire le café, donne des barres chocolatées à l'enfant, nous parle, nous échangeons...

Bel Hérault que j'aime!

Michel Sidobre

22/10/2007

UN DETOUR PAR LA CAUNETTE

medium_LA_CAUNETTE.JPG

J'aime, à chaque fois que l'occasion m'en est donnée, franchir la frontière entre Aude et Hérault, pour me rendre à "La Caunette".
C'est un village charmant, dotée d'une cheminée d'usine belle car sortant directement des cailloux du lit de la "Cesse" endormie, à moins qu'il ne s'agisse d'un château d'eau...
Car cette rivière, imprévisible, ne se remplit d'une eau vivante que chaque quelques années, quand tel est son bon plaisir.
Le village longe cette vallée et se trouve coincé entre elle et une falaise qui le contient de l'autre côté.
Les maisons sont ainsi condamnées à longer...
Plus rares, quelques excavations plus ou moins creusées par l'homme sont présentes, sites troglodytiques du pays calcaire.
A une extrêmité du village, là où se tient en fin février je crois, la fête de la Bigarrade, une rue monte et se rend vers un point d'eau courante, petit jardin pourvu d'un banc où l'on a plaisir à s'asseoir bercé par son murmure.

A un bout du village, une tour sous laquelle les promeneurs passent pour monter dans une ruelle serpentine qui dessert les habitations de pierres.
Face à cet antique monument le "Bar de la Place", on y mange simplement et très bien et surtout on peut y boire en apéritif un grenache rouge très parfumé! L'accueil y est sympathique.

Une fois l'an donc, la Fête de la Bigarrade s'installe pour deux journées gourmandes, où l'on peut acheter des confitures d'aranges amères (bigarrade) ou douces, de cactus,etc.
Des graines potagères de légumes heureusement préservés: tomates noires,etc.
Des arbustes d'agrumes divers dont des mains de Boudha, sorte de cédrat jaune citron en forme de mains.
Des expositions comme celle de l'INRA de Corse présentant des agrumes panachés et de variétés jamais vues de cédrats.
Un festival de sens...

Evidemment, c'est tout de même au "Bar de la Place" présent toute l'année que je me rends pour prendre, ce jour là, mon déjeuner!

Michel Sidobre