Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

31/01/2012

LA BORDELISATION DU LANGUEDOC-ROUSSILLON...

Notre pauvre pays occitan occupé depuis plus de 800 ans par les forces croisées se passerait bien de ces brimades imposées à nos femmes au chômage ou celles venues d'ailleurs exposées aux bords des routes.

Sans être bégueule il y a de quoi protester pour défendre le respect de la femme à la fois contre les charias de toutes sortes et la bordélisation avancée par la mafia de notre beau Languedoc-Roussillon.

Quant au Directeur du Pôle Emploi concerné nul doute qu'il sera maintenu en place par les autorités coloniales qu'il soit importé ou qu'il soit un traitre du cru.

Un nouveau travail s'ouvrirait ainsi aux éducatrices...pour adultes!

J'en parlerai à mon travail!

Le lien avec l'article de " MIDI LIBRE ":

http://www.midilibre.fr/2012/01/30/pole-emploi-lui-propos...


Michel SIDOBRE

Site littéraire:

http://sidobremichel.onlc.fr


A POITIERS AUSSI:

osonsenparler_1327930649495.jpg


06:31 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : chômage

01/06/2010

L'ENTRETIEN D'EMBAUCHE AU CINEMA

J'avais montré il y a peu sur ce blog :"L'entretien" de Jean Eustache.

Hier, je suis allé voir au "Cinéma" du Théâtre :"8 fois debout" avec Julie GAYET et Denis PODALYDES. Dans cette histoire les héros sont soumis au "tripalium" de l'entretien d'embauche, torture moderne qui finit par dévaloriser et atteindre psychologiquement les êtres humains. Il faudrait les accents de Lafargue dans "Le droit à la paresse" pour décrire ses résultats, notamment quand ils parlent des femmes au travail - l'héroïne travaille au noir - des femmes pâles et fatiguées qui ne peuvent plus faire l'amour: c'est d'ailleurs le cas dans notre film, momentanément.

Il faudra une situation bien limite pour que l'héroïne choisisse la voie de l'amour pour se détacher de la contrainte obsédante de l'entretien d'embauche.

Un film sain, comme celui d'Eustache, pour dénoncer les doctrines du perfectionnement personnel et de la soi-disant valorisation par injections de C.V. bien faits et d'entretiens réussis: de quoi faire douter bien des centres de formation spécialisés dans ce job lucratif et bien subventionné par nos collectivités territoriales. mais rien ne se perd dans notre système, pas même les bonnes idées, aussi sait-on insuffler dans lesdites formations des loisirs comme le héros s'adonnant au tirc à l'arc.

Oui, 7 fois à terre, 8 fois debout: drôle de vie sur terre!

Michel Sidobre

Site littéraire:

http://sidobremichel.onlc.fr

 

Et regardez "Le train des ânes"!

http://letraindesanes.blogspot.com

 

 


05:14 Publié dans Film | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : chômage, cinéma