Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

26/11/2012

LE CINÉMA du narbonnais dans " L’INDÉPENDANT "

Le lien:

http://www.lindependant.fr/2012/11/25/une-soiree-avec-la-...

L'article:

Une soirée avec la grande famille du cinéma d'ici

Le 25 novembre à 6h00

 

de-gauche-a-droite-et-de-haut-en-bas-l-equipe-de-la_261932_516x343.jpg

 

 

 

 

















De gauche à droite et de haut en bas : l'équipe de 'La Taille', deux lycéens-réalisateurs de Lacroix ('Névrose' et 'Abaracande'), l'équipe du 'Marchand de Sable' et celle de 'Claudi e Fifina'. Les échanges ont été nombreux. PHOTO/© D.R


Ils étaient tous là, ou presque. Le temps d'une étape narbonnaise, les Rencontres cinématographiques de l'Aude ont réuni une bonne partie de ces héros très discrets du 7e Art local. Des passionnés qui, avec souvent très peu de moyens, donnent vie à des œuvres singulières, diverses, mais surtout remarquablement abouties. C'est d'ailleurs ce que l'on retiendra de la soirée projection de mercredi : quel que soit leur genre, les films d'ici étonnent par leur qualité. On sait bien sûr que ce terme caractérise depuis longtemps le travail de Stéphane Kowalczyk : le réalisateur n'a pas trahi sa réputation, touchant l'assistance avec un documentaire consacré à la protection des sternes sur les plages du Sénégal. Mais les collectifs de cinéma narbonnais ne sont pas en reste… et même loin de là. Les Evadés de la Fiction ont ainsi frappé fort avec José, court-métrage plein d'humour parodiant avec élégance les films de gangster tarantiniens. On a aussi beaucoup ri aux côtés de Claudi e Fifina, sorte de Scènes de Ménages occitanes réalisées par l'association KTar Films. Ecriture percutante, rythme vif, chutes pas piquées des vers… On en redemande ! Vint ensuite le tour des vidéastes amateurs, travaillant dans leur coin au gré des rencontres et des envies. Et ça marche ! Qu'il s'agisse d'évoquer avec pudeur le racisme du quotidien (La taille), d'embarquer pour un voyage fantastique et burlesque (Le Marchand de Sable) ou de plonger dans un trip esthétique noir et blanc et rouge (Terminus), les projections marquent les esprits. Enfin, un documentaire et trois courts-métrages réalisés par les élèves de l'option cinéma du lycée Lacroix ont fait passer le message : la relève est assurée. Et cette séance 100 % locale ne sera pas la dernière. De gauche à droite et de haut en bas : l'équipe de 'La Taille', deux lycéens-réalisateurs de Lacroix ('Névrose' et 'Abaracande'), l'équipe du 'Marchand de Sable' et celle de 'Claudi e Fifina'. Les échanges ont été nombreux.



Une fois de plus à NARBONNE, seule la MJC ouvre ses portes au cinéma du narbonnais c'est dommage...pour les narbonnais qui, s'ils veulent de la place pour voir nos productions, doivent se rendre...à GRUISSAN, ce qui d'ailleurs est agréable!


Michel SIDOBRE

Site littéraire:

http://sidobremichel.onlc.fr


Site Figurant & Acteur:

http://michelsidobre.onlc.fr


01/07/2012

NAISSANCE DU CINÉMA NARBONNAIS EN MÉDITERRANÉE

Après Jean Eustache, cinéaste de la Nouvelle Vague dont le film "La maman et la putain" eu un retentissement important lors de sa sortie, des cinéastes aux genres divers travaillent dans le narbonnais.


Il ne s'agit pas d'une association ou d'une Maison de Production mais bien d'un mouvement qu'à ainsi nommé Michel Sidobre, écrivain local, pour la première fois.

Chronologiquement, il y a tout d'abord, les films de Serge-Elie MASSON d'Ouveillan qui perpétue la farce, la comédie méridionale, entre Molière et Marcel Pagnol : "Mon île", puis "Baptiste" réalisés avec peu de moyens- on parle de cinéma alternatif- où l'on peut voir le comédien Jean-Claude Baudracco, révélé au cinéma par Pierre RICHARD.


Puis, Stéphane KOWALCZYK, travaillant à Narbonne, auteur de nombreux courts-métrages, issu du documentaire animalier qui a signé le long-métrage "Capréolus"histoire d'amour et policière sur fond de chasse à l'arc, lui aussi faisant appel à Jean-Claude BAUDRACCO et Serge-Elie MASSON.


Vincent Diderot de Gruissan, auteur de courts-métrages, récompensé au Festival de Cannes 2010 par le Prix Beaumarchais.


Benoît Jaoul et Gilles Martinez ainsi que David Rinaldi dont les oeuvres se construisent actuellement, Marc Azéma qui travaille entre des films de fictions et des reproductions de monuments de l'Antiquité et de la Préhistoire - il est aussi spécialiste de l'art pariétal- en images de synthèse, Zarno, lui, travaille avec un style moderne sur des animations de personnages en pâte à modeler. Gilbert Corbières avec son " Cinéma de la Remise "...


Une grand partie des artistes de ce mouvement sont encore en gestation de leurs oeuvres nous n'en parlerons donc pas.

Notons que, du point de vue de la production réalisée sur place, ces cinéastes rompent avec les productions de Jean Eustache, et on peut donc légitimement baptiser ce mouvement :

" Naissance du Cinéma Narbonnais en Méditerranée " .

Le mouvement de création est multiple, une de ses branches sous l'impulsion du scénariste et comédien Jean-Paul Joguin et du réalisateur Stéphane Kowalczyk est décidé à produire ses propres films sous l'appellation " Les Bonnes Volontés Associées " comme le moyen-métrage " Coups de Soleil ":

Une autre branche est constituée par " LES EVADES DE LA FICTION " avec les cinéastes Aurélien MILHAUD et Fabien DOVETTO , avec par exemple le court-métrage : " ECHO " :

 

D'après contributeur à LAROUSSE ENCYCLOPEDIE.

11/10/2011

"BAPTISTE", toujours...

Serge-Elie MASSON a réalisé deux films : " MON ÎLE " et " BAPTISTE " avec peu de moyens.

Films remarqués et appréciés par Jean-Pierre MOCKY et Claude PINOTEAU.

Serge a renoué avec la tradition du cinéma en narbonnais après la disparition de Jean EUSTACHE et il a créé une production en narbonnais à Ouveillan.

Ici, dans notre Sud, ils sont encore peu connus, quel dommage!

Alors, pour le plaisir, une scène de BAPTISTE.


 

Le site de Serge-Elie MASSON où vous pouvez commander les DVD; vous devriez beaucoup vous amuser!

http://www.lesfilmsdumidi.com/

 

images.jpg

 

 

 

 

 

 

Serge-Elie Masson et Pierrot Coronado, héros des deux films comiques.

Michel Sidobre

Site littéraire:

http://sidobremichel.onlc.fr

 

 

15/09/2011

KTAR FILMS, cinéma du narbonnais

Pour la journée de la MJC consacrée au Cinéma Indépendant audois et narbonnais, j'ai découvert un clip sur le groupe " GRAND DESTIN ", tourné sur fond vert afin de permettre des trucages...

Un cinéma associatif autour de KTAR FILMS que l'on ne peut qu'encourager...

Ils ont également commencé une série en occitan.

Le mouvement  de " Naissance du Cinéma narbonnais en Méditerranée" protéiforme, il est difficile d'en faire le tour !

 


Ce vendredi la MJC continuera avec le ciné indépendant et laissera la place à notre ami MARC AZEMA...

Le site :

http://www.ktarfilms.com/page/association/

 

Le clip sur " GRAND DESTIN" :

 

Michel Sidobre

Site littéraire:

http://sidobremichel.onlc.fr