Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

08/05/2013

" ROXIE HART " comédie musicale...

Nous étions à MONTPELLIER, hier soir, mardi 7 mai 2013, pour assister, au Théâtre " La Vignette " à une des deux représentations - il y en avait eu une la veille - de la comédie musicale " ROXIE HART " devant 300 personnes, la salle était pleine.

Nous venions apprécier le travail d'études du jeune metteur en scène Laurent QUENTIER (dont la soeur Claire jouait également dans la pièce)...

Laurent, non seulement metteur en scène mais traducteur et adaptateur et un des rôles importants de cet opus.

Un travail qui a su éviter les écueils de la platitude en s'appuyant sur un décor où la magie des voiles, du dévoilement et de la lumière a rendu l'espace scènique à sa vocation narrative.

S'appuyant sur les compétences de l'école et d'autres partenaires, en intégrant notamment des acrobates sans abîmer la représentation qui aurait pu se transformer en comédie kitsch.

De l'harmonie donc qui suppléa aux petites imperfections notamment du chant parfois, cependant le travail des comédiens/chanteurs s'est révélé en général de grande qualité.

Souhaitons à chacune et chacun de ceux qui ont contribué à ce spectacle une bonne route et félicitons aussi les enseignants.

Michel Sidobre

Figurant & Acteur:

http://michelsidobre.onlc.fr

Site littéraire:

http://sidobremichel.onlc.fr


ROXIE.jpg
























comédie musicale
















comédie musicale
















comédie musicale

26/10/2012

" SI J’ÉTAIS PRÉSIDENT " dans MIDI LIBRE

La Comédie Musicale de MAX BLANC fait parler d'elle avant les rendez-vous avec le public de cette fin de semaine:

Le lien avec " Midi Libre" :

http://www.midilibre.fr/2012/10/26/aint-alexandre-la-band...

L'article:

Saint-Alexandre La bande à Max se déchaîne au Café de la gare

 

Le passage du 'benêt' accoutré en 'gendarme', temps fort de ce spectacle hilarant.

Le passage du 'benêt' accoutré en 'gendarme', temps fort de ce spectacle hilarant. (© D.R)

Qu'on se le tienne pour dit : "quand on vient chez Michou, c'est pour faire Tchou Tchou". Et non pour se chamailler au sujet de la politique. Michou, c'est le bistrotier, un peu yéyé, du Café de la gare. Celui où se rejoignent les trois France d'aujourd'hui, celles des Roquefort, des Camembert et des indécis. Telle est la trame de la première comédie musicale de Max Blanc. Les dix-huit acteurs de ce spectacle d'opérette à la sauce provençale ont été chaudement ovationnés avant-hier soir, au cours d'une répétition générale. Celle-ci s'est déroulée devant une cinquantaine de mécènes, partenaires et invités, dont le maire, Patrice Douhaizenet. Après le long-métrage, La chevrette en chaleur, Max Blanc revient donc sur scène ce soir à 20 h 30 - et demain à la même heure -, à la salle polyvalente. Il n'hésite pas à troquer son tablier de réalisateur contre un costume aussi pailleté 'qu'elton-johnien' et des lunettes qui n'ont rien à envier aux montures branchées d'Éva Jolie. Cette fois, c'est dans un registre musical, mêlant comédie, chant et danse que le saltimbanque de Saint-Alexandre convie son public. Décor de music-hall, ambiance bodega, jeux de lumières de nuits tropéziennes sur fond de fumigène et autres effets spéciaux, la mise en scène est bien huilée et réglée comme du papier musique. Les dialogues sont ciselés et ponctués d'enchaînements musicaux. Les acteurs ne forcent pas leur talent pour revisiter le répertoire choisi, une trentaine de chansons françaises de Lama à Aznavour, en passant par Gainsbourg, Brassens, Lavilliers ou Lenorman. Inspiré de l'expérience des sa candidature à la dernière élection présidentielle, Max Blanc, adepte du vote Blanc, a fort logiquement intitulé ce spectacle Si j'étais président... Les protagonistes des trois France se retrouvent autour d'un verre pour se payer la tête du vert de service. Ou mieux, de cette nana écolo, qui peste contre le monde de la finance et milite pour le vote des étrangers. Vous l'aurez compris, malgré les rappels à l'ordre, du barman, l'élection présidentielle est bien au cœur du débat. Et peut-être des ébats. Car, en politique c'est comme en amour. Les promesses, - ou les engagements de fidélité -, n'engagent que ceux qui y croient. Autrement dit les cocus qui se savent trompés et sont heureux de l'être. Telles est la trame de cette comédie musicale burlesque, drôle et enflammée. On aurait tort de se priver de ce grand moment de satire joyeuse et réaliste.

 

60104_538263452857809_804615194_n.jpg

 
Michel SIDOBRE
Site Figurant & Acteur : http://michelsidobre.onlc.fr


15/10/2012

" SI J’ÉTAIS PRÉSIDENT " : les réservations !

Pour la première de la Comédie musicale " Si j'étais Président "...à Saint-Alexandre (30)

Entrée: 10 euros.

IL FAUT RESERVER !!! VITE ! 06 08 01 89 67

Michel SIDOBRE

Site littéraire:

http://sidobremichel.onlc.fr

Site Figurant & Acteur:

http://michelsidobre.onlc.fr



 

 

60104_538263452857809_804615194_n.jpg

30/09/2012

Bientôt " SI J’ÉTAIS PRÉSIDENT " à Saint-Alexandre (30)

Notre ami Max BLANC de la Web Télé ATV1, nous a concocté une comédie musicale, prête à tourner en Languedoc-Roussillon dans les villes et villages qui en feront la demande...

Voici l'affiche...

Michel Sidobre

Site littéraire:

http://sidobremichel.onlc.fr

Site Figurant & Acteur:

http://michelsidobre.onlc.fr


581380_537537966263691_237918524_n.jpg
























04/09/2012

UNE COMÉDIE MUSICALE du SUD...

Notre ami MAX BLANC travaille à une comédie musicale, après avoir réalisé le film : " LA CHEVRETTE EN CHALEUR ":

http://www.midilibre.fr/2012/08/11/max-blanc-montre-l-env...

Les villages audois demanderont-ils à la voir ?

L'article de " MIDI LIBRE "

Au café de la gare, l'air sent bon l'ambiance festive et un tantinet paillarde des soirées électorales. Ya d'la joie chez les militants du nouveau président Camembert. On chante Trenet, Bourvil, Souchon et Jane Birkin. En revanche, dans le camp des perdants, celui des Roquefort, c'est carrément la gadoue. Il y a qu'à voir la mine défaite, - c'est le moins qu'on puisse dire -, de Sophie. "Oh fait Michou le cheminot qui adore les michelines, dans cinq ans vous reviendrez au pouvoir !"

Toute ressemblance avec une actualité nationale récente ne serait évidemment que purement fortuite. Il s'agit simplement de la trame d'une future comédie musicale, au titre évocateur Si j'étais Président… Du Max Blanc dans le texte ! Après La chevrette en chaleur son premier long-métrage à l'accent bigrement méridional, l'éphémère candidat à la présidentielle, chevalier 'Blanc' du vote nul et saltimbanque gaulois du village de Saint-Alexandre récidive en investissant cette fois, le registre théâtral.

"Je voulais sortir des sentiers battus",

Tous les mercredis, il se retrouve avec les comédiens de sa troupe à la salle polyvalente pour le filage de sa prochaine pièce. Celle-ci se jouera en trois actes. Max Blanc a écrit le scénario. Une histoire avec des acteurs qui swinguent entre "révolte et utopie". Le scénariste explique sa démarche : "Le casting a permis de faire émerger cette équipe dont je suis très fière". Les comédiens amateurs et bénévoles ont été recrutés par voie de presse.

Ils arrivent de Pont-Saint-Esprit, Carsan, Saint-Paulet-de-Caisson, Saint-Julien-de-Peyrolas, Lapalud, Pierrelatte et bien sûr, Saint-Alexandre. Le groupe travaille actuellement l'enchaînement des textes. "Je voulais sortir de sentiers battus, proposer aux artistes d'exprimer leur talent différemment".

La mayonnaise a donc pris. Les artistes se lâchent avec une aisance déconcertante. Sur la piste ça voltige. Ici, c'est Audrey la chanteuse qui se torsade, avec une certaine grâce, sur la scène de danse. Anny-Laure l'écolo et Franck l'intello révisent leur pense-bête. Jean-Paul le benêt, lui, fait le zouave. Cathy la tambourineuse harangue l'arène en poussant des Olé ! "Ça va être une ambiance peña", promet Max Blanc. Les rôles sont répartis. Le barman, le retraité du nucléaire, le discret ou le licencié, chacun joue sa partition.

Les répliques sont émaillées de galéjades et d'humour potache. On rentre à pieds joints dans une savoureuse parodie, un récital musical et satirique de l'après deuxième tour de l'élection présidentielle, en attendant la troisième manche, "celles des désillusions". On se délecte donc de l'instant présent : "Tout le monde y va de ses opinions". Ça persifle de partout et notamment chez les vainqueurs qui n'en finissent pas de fanfaronner : "On a gagné les doigts dans le nez". De quoi enrhumer un peu plus les déçus de la soirée, "qui font la gueule", sous le regard indifférent des indécis.

Tous les poncifs des discours politiques sont joyeusement brocardés, du "travailler plus" au "tous les mêmes" en passant par le "changement".

Le spectacle, prévu pour durer cent vingt minutes, dont une heure et quart de chansons tirées du répertoire exclusivement français, est programmé pour les 26 et 27 octobre prochains. La troupe irait ensuite se produire sur les scènes des communes qui en feront la demande.

La photo de " Midi Libre ":

alain-surel-et-la-chanteuse-lea-un-duo-qu-on-retrouve-dans_434600_510x255.jpg

 

 

Michel SIDOBRE

Site littéraire:

http://sidobremichel.onlc.fr

Site Figurant & Acteur:

http://michelsidobre.onlc.fr