Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

12/07/2012

LES MOUSTIQUES ATTAQUENT DES AUTOCHTONES SANS DÉFENSE !

Dans le narbonnais il y a nettement plus de moustiques que d'habitude...

Nous avons été mangés en bord de Canal, près de rizières : normal mais l'an dernier ou l'année d'avant ce n'était pas le cas...

Mangés à Lapalme vers 22 heures un autre jour...

Une conversation entre deux dames et Didier CODORNIOU à Gruissan, se plaignant des moustiques...

Jean-Pierre LAVAL à NARBONNE qui me confirme cela pour son chez lui...

Bref, à part l'insensibilité habituelle des politiques à tout ce qui se passe autour d'eux, chacun s'en aperçoit...

Inutile de préciser qu'avec en plus le moustique-tigre et les dangers habituels des moustiques en tant que vecteurs de maladie chez l'homme, le cheval et autres animaux domestiques, il faudrait s'occuper du problème...

Peut-être un peu moins d ' "écologie" et un peu plus de réalisme, je rappelle que les armées de l'Antiquité, comme à une époque plus moderne, étaient exterminées par ses sales bestioles !

On veut encore des touristes?

Et, au fait, nous qui vivons ici toute l'année où nous faudra-t-il aller?

Michel Sidobre

Site littéraire :

http://sidobremichel.onlc.fr

Site Figurant & Acteur:

http://michelsidobre.onlc.fr

Moustique.jpg



04/03/2010

Michel SIDOBRE Chronique 26: L'ancienne alimentation en eau de Narbonne

Et si on s'occupait sérieusement du tourisme en narbonnais?Et si on présentait aux touristes une réflexion sur la gestion de l'eau à travers le temps et les formes: alimentation, glace, zones humides?

Les politiques font la sourde oreille...Le Maire de Montredon, Mr GEA, a reçu depuis deux ou trois ans un mémoire du GARRI concernant la protection souhaitable de ces édifices et de ce qui reste de canalisations...
Qui peut et veut financer?

Pourtant ! Entretenir les regards de l’ancienne alimentation en eau de NARBONNE, y aménager un sentier pédestre avec quelques explications, organiser un circuit avec l’alimentation en eau actuelle de Narbonne, de l’autre côté de la ville.
Puis, unir, sous le sigle : "FRAÎCHEUR D’ETE" cette réalisation à la ROUTE DE LA GLACE et aux ZONES HUMIDES du Parc Naturel Régional de la Narbonnaise serait un itinéraire idéal pour ne pas bronzer idiot !


Site du Groupe Audois de Recherche Rurale Interdisciplinaire (GARRI):

http://garri.site.voila.fr/index.html

 

 

Michel Sidobre

Site littéraire:

http://sidobremichel.onlc.fr