Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

03/11/2017

Michel SIDOBRE :De la complexité nécessaire des lois...

Même s'il m'arrive régulièrement de piquer des colères contre PÔLE EMPLOI qui me demande indûment un trop perçu, me bloque dans les 200 à 300 euros en début de mois parce que j'ai eu le malheur de travailler et rogne sur mes gains, en ne comptant pas le trajet qui est pour ma pomme...

Même si...idem pour bien des législations et/ou des fonctionnements administratifs toujours très complexes, des "niches", de ceci et de cela, et pas seulement "fiscales"...

Je me dis que nous vivons en France en un monde où les législateurs par leurs  "amendements  " un terme qui mérite d'être soupesé en se référant à sa forme verbale; je me dis que le maximum est prévu pour qu'aucun citoyen ne soit complètement "oublié" , qu'il y ait toujours un moyen de bénéficier d'une aide, d'une compensation, voire d'une contribution pour aider également autrui.

La "jungle" juridique essaie de n'oublier personne sur le chemin...

Il conviendra de s'en souvenir à l'heure où la démagogie ambiante pousse aux simplifications, à la "mise à plat " du système fiscal, à l'examen des indemnisations chômage, retraites,etc.

La simplification est une ruse de la raison qui peut vite s'avérer dévastatrice...

 

Ciné Michel Sidobre.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Michel SIDOBRE

Les recueils de Michel Sidobre à la FNAC

Voix vivante de Méditerranée

 Michel Sidobre Acteur

 

 

 

 

 

 

AIDEZ mon recueil " ÊTRE " :

 

RENDEZ-VOUS sur LEETCHI pour CONTRIBUER à mon nouveau recueil :  " ÊTRE "

https://www.leetchi.com/c/projets-de-michel-sidobre-16648...

 

Intimités secrètes.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Intimités secrètes de Jean GOUNIN

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

08/08/2016

GRUISSAN, le Beau Village /l'Oreille rouge

Un peu de contestation dans l'unanimisme "socialiste"...

Contestation chantée .

Pour ma part, si je ne boycotte pas le village de GRUISSAN que j'aime beaucoup, je ne participe plus aux manifestations culturelles choqué du manque de suite dans les idées et des choix très institutionnels de l'équipe de la Culture qui s'est privée d'un Festival de Cinéma que SETE a su brillamment mettre en place, d'un Festival des Web-séries organisé à MONTPELLIER et qui ne mettra sans doute jamais en place des animations solides et une promotion du village concernant la participation des marins gruissanais à la Guerre d'Indépendance américaine que pourtant Mr le M... (comme le dit la chanson) m'avait dit faire un axe fort d'une mandature qui se termine bientôt.

Propositions faites il y a quelques années par votre serviteur...

J'avais participé auparavant à des projets culturels et animations avec beaucoup de plaisir, je garderai ce souvenir positif.

"Pions" dit la chanson car les artistes savent rester polis...

La sagesse est de laisser le pouvoir aux mains de ceux qui le veulent et qui se retrouve ...les mains vides, un jour...

 

Gruissan.png

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ajoutée le 6 août 2016

" GRUISSAN, le Beau Village..." l'Oreille rouge
Auteure/compositrice/interprète, Pascale Calmettes-Mansion,
accompagnée au bandonéon par Jules Calmettes.

 

 

 

Michel SIDOBRE

Les recueils de Michel Sidobre à la FNAC

Voix vivante de Méditerranée

Michel Sidobre Acteur

 

 

08/12/2015

FRANCE : Un gouvernement de tigres de papier qui protège les islamistes ?

Qu'il est douloureusement amusant de voir dans la mascarade médiatique VALLS qui montre les dents et TAUBIRA qui fait pattes de velours...

...Alors que le Président HOLLANDE lance, péremptoire et gourmand : " C'est la guerre ! " en remontant dans les sondages.

A écouter les débats télévisés, on apprend peu à peu la vérité : ce n'est pas tant dans les Mosquées ou même en prison - même si le phénomène existe - que les jeunes se " radicalisent " mais ce sont plutôt des petits voyous de banlieues qui gagnent ainsi impunité et légitimité en passant au " Jihad" ... *

J'avais écrit - outre mon admiration pour ROBESPIERRE et le Comité de Salut Public - il y a quelques années, sur ce blog, que la délinquance autour de la drogue qui s'élargissait en un contrôle mafieux et dégradant des entrées des HLM devrait, dans une RÉPUBLIQUE digne de ce nom être assimilée à une ATTEINTE A LA SECURITE DE L'ETAT et passible de la PEINE DE MORT...

En effet, cette atteinte était également atteinte à la SÛRETÉ des personnes garantie par l'ARTICLE 2 :

Art. 2. Le but de toute association politique est la conservation des droits naturels et imprescriptibles de l'Homme. Ces droits sont la liberté, la propriété, la sûreté, et la résistance à l'oppression.

 

Maintenant, ces voyous ont dépassé depuis longtemps ces bornes, puisque notre Président nous indique doctement - ce qui n'est pas le cas - que nous sommes en guerre...

Or, en GUERRE, quelle est la peine pour l'ennemi : LA MORT...

 

Que se passe-t-il à PARIS au Gouvernement ?

 

Entre les différentes tendances socialistes qui s'entendent sur le fond, on ne veut surtout pas entendre parler de peine capitale...

Pourtant, nos Services Spéciaux sont habilités, le cas échéant, à procéder à des " neutralisations" : entendre liquider physiquement des personnes nuisibles à notre sécurité...Peut-être, y-a-t-il, sans publicité, de telles exécutions...On le saura dans bien des années...

Le gouvernement semble avoir choisi une version bien affadie de LA LOI DES SUSPECTS (17 septembre 1793) qui permettait une répression  par l'éxécution des contre-révolutionnaires opposés à la RÉPUBLIQUE.

La version soft de HOLLANDE c'est la mise en Résidence Surveillée : ainsi les jihadistes sont protégés par l'ETAT et au passage, un certain nombre de fonctionnaires de Police sont bloqués par cette mission .

Y-a-t-il seulement des interrogatoires de ces personnes ?

 

OUI, certains ont dit que l' ETAT périclitait, les mêmes d'ailleurs qui y ont aussi contribué...

 

Puisque GUERRE il y aurait, c'est assurément une DRÔLE DE GUERRE où malgré l'excellence de notre appareil militaro-policier, on ne se donne pas les moyens de la gagner.

 

Je n'ai parlé ici que de l'aspect répressif - qui n'est pas antagonique avec la RÉPUBLIQUE , mais une RÉPUBLIQUE forte de SALUT PUBLIC -.

 

Les aspects préventifs passent comme toute vie sociale et digne par le TRAVAIL ou L'OCCUPATION ALTRUISTE à défaut, L'EDUCATION, L'ACCEPTATION DE LA SOCIÉTÉ...(en vue de sa reproduction et de son amélioration).

 

 

 

 

Robespierre.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 * Il semble moralement plus acceptable que les voyous soient éliminés par la Société, plutôt que d'attendre ou de subir qu'ils s'assassinent entre eux comme c'est le cas, entre autres, à Marseille ...sans compter les balles perdues.

 

 Historiquement on aura compris que mon modèle révolutionnaire est à chercher dans le Comité de Salut Public, en conservant néanmoins les vraies valeurs chevaleresques et mon type de gouvernement plus à chercher du côté de MONTESQUIEU...

 ...celui des socialistes du côté du Marais !

 

Michel SIDOBRE

Livres sur la FNAC : http://www4.fnac.com/Michel-Sidobre/ia792123

  Acteur : http://sidobremichel1.e-monsite.com/ 

Auteur  : http://sidobrepoete.e-monsite.com/ 

 

 

 

01/06/2013

Cinéma : " LA SOCIÉTÉ DU SPECTACLE " Guy DEBORD

Derrière la phraséologie de Guy DEBORD, quasi-incompréhensible pour les illettrés actuels, le dévoilement d'une autre vie peut-être possible dans le surgissements des évènements et non dans les théories sociales...

Dévoilement du spectacle/marchandise aussi...

Si l'inspiration est marxiste et se veut être une sorte de dépassement lucide, ce film annonce notre époque où il serait bien possible que les courants dits " populistes " apportent dans la pratique un dépassement des catégories d'extrême gauche, d'extrême droite et compagnie...et balayent les politiques pour le dire simplement : d'ailleurs ils sont déjà dépassés, ne leur laissons pas reprendre la main, une fois de plus!

Des spectateurs vont devenir acteurs non d'un spectacle mais énergie fluide des bouleversements...Pourvu qu'il ne laissent pas la " démocratie " électorale s'emparer de leurs espoirs.

Vers où iront ces bouleversements ? Je m'en fous ! Nous étouffons sous le joug .

A coup sûr comme dans tout mouvement qui finit vite par apporter ses désillusions c'est le moment convivial (ou  non) qui est important d'où peut-être le conte sur l'amitié repris d'un film qui figure dans cette oeuvre.

J'ai à la fois pensé à JUNGER dans " Le mur du temps " pour ce temps en dehors du temps aperçu ( mais à une autre échelle) et à KHRISNAMURTI et aux épicuriens en général qui ont mis en lumière l'éternité du moment pleinement vécu.


Michel SIDOBRE

Site littéraire:

http://sidobremichel.onlc.fr



 

Sociéte.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

22/12/2012

PAS DE LEçON A RECEVOIR...

Quand je critique, j'ai encore droit à la libre critique!

Déconseiller un établissement apparemment fort mal tenu comme " Les Folies Berchères " à Montredon-des-Corbières ce n'est pas de l'homophobie; je signale d'ailleurs qu'avec l'ancien Directeur de mon établissement de travail nous avons assisté au moins deux années à de merveilleux spectacles de travestis de bon goût et de qualité artistique.

Je me souviens quand j'étais lycéen au Lycée Chaptal à MENDE dans les années 70, avoir fait grève pour deux filles passant en Conseil de discipline pour s'être embrassées dans le dortoir...

Puis le " Quinzomadaire " " TOUT! " que j'achetai - ce fût de brèves parutions me semble-t-il - du Front des Homosexuels pour une Action Révolutionnaire; je viens d'en trouver deux photos sur Wikipédia qui rendent mal compte de l'énorme saturation en couleurs diverses des pages qui en faisait aussi sa nouveauté:

Journal_tout_5.jpg























Journal_tout_33.jpg























C'était le temps où nous lisions : " La révolution sexuelle " de Wilhem REICH - je l'ai lu en classe de première - il semblait presque interdit mais on le trouvait facilement.

Je passe sur ma vie estudiantine où des amis homosexuels commençaient à se dévoiler, certains encore comme un étudiant en histoire, s'était suicidé, honteux sous la pression sociale...

Je menais ma vie sexuelle et rencontrais des lesbiennes (bi) car je suis resté, c'est ma complexion, hétéro de stricte obédience sans imposer ma vision aux autres.

Depuis le temps a passé, je conserve mes valeurs humaines, c'est l'humain qui m'intéresse ce qu'il peut faire de bien et non ses options sexuelles, politiques ou religieuses.

J'ai choisi de me tenir à l'écart de la question du mariage gay sinon en publiant la vidéo amusante de mes amis David RINALDI et Thomas GUIBAL qui fustige les clichés, car je pense que ce n'est pas dans un climat de tensions sociales dangereuses et de montée du fascisme et des courants sociaux-fascistes qu'il fallait poser ce débat.

Quoi qu'il en soit RESPECT pour chacun qui le mérite :  ce qui exclut les intégristes en matière sexuelle, religieuse...

Michel SIDOBRE

Site littéraire:

http://sidobremichel.onlc.fr

Site Figurant & Acteur:

http://michelsidobre.onlc.fr